Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Disparition d’Otto Muehl, artiste de la violence

Magali Lesauvage 27 mai 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’artiste autrichien Otto Muehl est décédé hier à l’âge de 87 ans. Membre fondateur de l’Actionnisme viennois, il a illustré pendant plusieurs décennies l’une des franges les plus extrêmes de l’art contemporain, répondant à la violence imposée par la violence exposée. Une catharsis parfois insoutenable pour le spectateur, mais salvatrice.

Otto Muehl, Wehrertüchtigung, 23 juillet 1967 © DR.

Vous trouvez l’art contemporain provocateur, la nudité trop présente, le sexe omniprésent, la violence insupportable ? C’était pire (ou mieux, c’est selon) avant. Notamment grâce à un groupe d’artistes autrichiens, réunis dans les années 1960 sous le nom de Wiener Aktionismus, dont le but était de provoquer, par des performances le plus souvent violentes et très sexuées, le malaise et la prise de conscience du spectateur en regard de situations plus ou moins inspirées du réel.

Né en 1925, Otto Muehl fut l’un des instigateurs du mouvement à Vienne, aux côtés de Günter Brus, Hermann Nitsch et Rudolf Schwarzkogler. Au départ, l’idée est de procéder à la destruction systématique de la peinture, dont l’hégémonie pèse sur les jeunes artistes. Puis, ce processus de sape se déplace sur le corps lui-même des artistes, qui devient leur champ d’action. Certaines performances trash provoquent le scandale – Günter Brus est même arrêté par la police viennoise, avant d’émigrer à Berlin.

Les actionnistes viennois dénoncent la contrainte bourgeoise exercée sur les corps et la violence faite à l’individu par des performances qui amplifient et déréalisent cette violence. Ainsi dans cette œuvre (ci-dessous) de 1967, Wehrertüchtigung (Entraînement militaire), où l’on voit la gymnastique militaire virer au grotesque et littéralement absorber les corps, ou dans l’action bruitiste Psycho-Motorische Geräuschaktion qui tend à l’hystérie collective (voir les performances des Actionnistes viennois sur le site ubuweb.com)

En 1972, Otto Muehl se désolidarise de l’Actionnisme viennois, et fonde la Friedrichshof Commune, communauté considérée par certains comme une secte. Il y prône l’amour libre, la destruction du mariage bourgeois et de la propriété. Piégé par sa propre violence, l’artiste est reconnu en 1991 coupable d’abus sexuels sur des adolescents, et condamné à sept ans de prison. Depuis sa libération en 1997, il s’était retranché au Portugal, où il poursuivait ses expérimentations artistiques.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE