Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_4 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

La difficile restitution des œuvres polonaises par la Russie

Maxence Quillon 24 mai 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Entre 1939 et 1945, de nombreuses œuvres d’art furent confisquées et déplacées en Europe. Depuis la fin de la guerre, la restitution des œuvres à leurs propriétaires légitimes n’est pas allée sans heurt et continue à poser problème. Ainsi le 15 mai dernier, la Pologne a de nouveau insisté pour retrouver des œuvres détenues par la Russie.

Lucas Cranach l’Ancien, Madonne avec l’enfant, vers 1520 © Moscou, Musée d’Etat des beaux-arts Pouchkine.

Le ministre polonais de la Culture, Bogdan Zdrojewski, a rappelé que la Pologne attendait toujours que Moscou lui restitue les œuvres d’art dont l’Armée Rouge s’est saisie en 1945, peut-on lire dans Le Journal des arts. « Sur 31 demandes formelles de restitution formulées par la Pologne, 18 concernent des œuvres qui se trouvent en Russie », a-t-il affirmé dans une déclaration reprise par l’AFP.

Les œuvres en question ont été volées par les Nazis, qui les ont transférées au cœur du Reich avant d’être récupérées par les Russes à la chute d’Adolf Hitler. Il s’agit surtout de peintures, dont certaines datent du XIVe siècle. On trouve notamment une Madone avec l’Enfant de Lucas Cranach l’Ancien, une miniature de Hans Holbein et un paysage de Jan Brueghel l’Ancien, conservés au Musée des beaux-arts Pouchkine de Moscou. La Pologne réclame également une grande collection de monnaies des Chevaliers teutoniques qui vivaient au XIIIe siècle le long de la mer Baltique, ou encore des manuscrits du poète romantique polonais Juliusz Slowacki.

Le ministre polonais a évoqué les nombreux refus que son pays a déjà essuyés, mais il note une évolution dans les réponses de le Russie, qui ne remet plus en question les demandes de restitution qu’elle jugeait infondées auparavant.

La question de la restitution des œuvres d’art confisquées pendant la Seconde Guerre mondiale reste encore brûlante d’actualité. En 1997, l’Allemagne réclamait encore 200 000 œuvres d’art à la Russie, ainsi que « deux millions de livres rares et trois kilomètres d’archives ». En France, ce sont 100 000 œuvres de toute sorte qui ont été volées. Environ 45 000 ont été restituées à leurs propriétaires entre 1945 et 1950, mais il reste encore 2000 œuvres orphelines que l’Etat français conserve dans ses Musées Nationaux Récupération (MNR).

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a d’ailleurs récemment déclaré dans une interview publiée par Le Figaro qu’un groupe de travail se mettrait à rechercher activement les propriétaires ou ayants-droits légitimes de ces œuvres, sans plus attendre qu’ils se manifestent. « Pour la France, c’est une question morale autant que scientifique » a-t-elle déclaré.

Le 19 mars dernier, au cours d’une cérémonie officielle, sept tableaux qu’Hitler destinait au musée qu’il voulait bâtir dans sa ville natale de Linz, ont été rendus à deux familles juives. Il s’agissait de la restitution la plus importante depuis la fin des années 1990.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE