Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Salon de Montrouge : les jeunes artistes à découvrir

Magali Lesauvage 17 mai 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Cette semaine est inauguré le 58e Salon de Montrouge, avec pour invité d’honneur le jeune et facétieux artiste Théo Mercier. Soixante-treize artistes en début de carrière – moyenne d’âge : 30 ans – y présentent leurs œuvres, parmi lesquelles on cherche la pépite. Sélection en images de nos coups de cœur, à découvrir jusqu’au 12 juin.

Sylvie Bonnot

Sylvie Bonnot, Grande Cellulose I, 2011, dessin au cutter sur tirage baryté.

Sylvie Bonnot, née en 1982, emprisonne la nature dans des tracés impérieux, la prend de haut pour mieux en révéler les aspects les plus inattendus, et rappelle que toute abstraction est présente en elle. Un travail à la fois poétique et minimal. www.sylviebonnot.com

Marta Caradec

Marta Caradec, Dictionnaire du monde, Vienne, 2012. Carte contrecollée sur papier chinois, gouache. Crédit photo : Labo Leutner.

À 35 ans, Marta Caradec a arpenté des paysages et des villes diverses. Elle présente de vastes cartes pour les amoureux de vues du dessus, qu’elle orne de manière systématique ou aléatoire. On se perd avec délice dans cette sorte de dérive situationniste dans la couleur. www.dictionnairedumonde.eu

Arnaud Dezoteux

Arnaud Dezoteux, Habib/Kelly/Emilie, 2010. Vidéo, 11min.

Le jumpstyle, la culture emo, vous y comprenez quelque chose ? Phénomènes culturels touchant surtout les moins de vingt ans, ils sont mis en scène par Arnaud Dezoteux sur des fonds monochromes (référence picturale aux aïeux ?), hors contexte et hors temps. Et nous les rend dès lors à la fois plus étranges et plus familiers.

Juliette Goiffon et Charles Beauté

Juliette Goiffon et Charles Beauté, La Montagne, 2011, techniques mixtes.

La beauté des sciences est un fait (pas nouveau) qui fascine de nombreux jeunes artistes. C’est celle-ci que le duo Juliette Goiffon et Charles Beauté évoquent dans la représentation d’une île mystérieuse, celle d’une météorite ou des cours de la Bourse. www.juliettegoiffon-charlesbeaute.com

Olivier Magnier

Olivier Magnier, Bile noire, 2012, tirage a traceur jet-d’encre, sérigraphie sur verre.

Olivier Magnier crée des paysages de sculptures et des visions fictionnelles. Sa Bile noire, reprise de la fameuse Melancholia de Dürer, flotte dans l’espace tel une forme métaphysique, tandis qu’un socle est évidé pour contredire sa fonction première. Tout cela existant dans un monde autre auquel on croit. www.oliviermagnier.com

Pierre Seinturier

Pierre Seinturier, Crevez tous !, 2012, huile sur toile.

Et la peinture dans tout ça ? Elle est toujours là, nous rappelle Pierre Seinturier, vingt-cinq ans, qui nous dit aussi en passant : Crevez tous ! Son travail très cinématographique ramène du récit dans le Salon de Montrouge, et l’on se souvient du plaisir que l’on a à ce que, parfois, l’art nous raconte des histoires. Pierre Seinturier a reçu le Prix Spécial du Jury 2013 (le Grand Prix étant attribué à Justine Pluvinage, et le Prix du Conseil général des Hauts-de-Seine à Nøne Futbol Club). www.pierreseinturier.com

58E SALON DE MONTROUGE

15/05/2013 > 12/06/2013

Le Beffroi – Centre culturel de Montrouge

MONTROUGE

Pour sa 58e édition, le Salon de Montrouge continue de promouvoir la création émergente. Sous la direction de Stéphane Corréard, commis...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE