Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Arnaud Montebourg préconise un « Meetic du design » pour valoriser la création française

Laura Heurteloup 7 mars 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Vendredi dernier, les ministres Arnaud Montebourg, Aurélie Filipetti et Fleur Pellerin inauguraient le premier « Rendez-vous du design » au Ministère du Redressement productif, à Bercy. L’occasion de débattre de l’avenir de la création dans l’industrie et d’annoncer, au grand dam de la profession, que le Centre national du design ne verrait jamais le jour.

Arnaud Montebourg au Lieu du Design pour les trente ans de l’Ensci, le 21 février dernier © Martin Argyroglo.

La création d’un Centre national du design, annoncée en janvier 2012 par Eric Besson, alors Ministre de l’industrie, devait selon le communiqué de presse « affirmer le rôle stratégique du design dans l’économie, améliorer la compétitivité des entreprises françaises (…) et  permettre aux métiers du design de se développer ». Celui-ci ne verra jamais le jour. Déjà interpellé sur cette question par des journalistes le 21 février dernier, lors des trente ans de l’Ecole nationale supérieure de création industrielle, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif avait alors répondu : « Nous, on a une autre idée, nous allons créer l’Equipe de France du design, et je la lancerai à la Biennale de Saint-Etienne le 18 mars. Cette organisation informelle permettra de fédérer les forces du design et de les mettre à la disposition de tous les acteurs économiques qui n’y ont pas accès », rapporte Télérama.

Le ministre du Redressement productif a confirmé cette première déclaration le vendredi 1er mars à Bercy à l’occasion du premier « Rendez-vous du design » (semestriel) en présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, et d’Aurélie Filipetti, ministre de la Culture. Cette rencontre réunissant les acteurs du secteur du design et de l’industrie devait permettre d’échanger sur « les forces et les faiblesses du design en France », « le design au service du redressement et de la compétitivité des entreprises françaises » et le « rôle des institutions publiques dans la promotion du design ». Les agences, écoles, fédérations et organismes de promotion du design présents lors de cette matinée ont pu avoir la confirmation de l’abandon du projet de Centre national du design dont la mission, selon Arnaud Montebourg était « floue ». L’« Equipe de France » du design devrait bien voir le jour ainsi qu’un « Meetic du design », selon les propos recueillis pas L’Usine nouvelle, où PME et designers pourront se rencontrer et échanger plus facilement.

Le ministre prévoit également la création de showrooms pour valoriser les réalisations des meilleurs designers et écoles françaises à l’internationale. Des initiatives qui tentent de rattraper le retard français dans l’importance accordée au design dans le développement et la compétitivité des entreprises. Télérama rappelle qu’en 1907, Hermann Muthesius créait déjà à Munich le Deutscher Werkbund visant à promouvoir et concilier industrie, esthétique et modernité. Plus tard en 1944, c’est au tour de la Grande Bretagne d’ouvrir son Design Council, une organisation publique financée par le Département des Affaires, de l’Innovation et du Savoir-faire et le Département de la Culture, des Médias et du Sport.

Un gouffre qu’Arnaud Montebourg tentera une nouvelle fois de combler le 18 mars prochain à Saint-Etienne lors de la septième Biennale de design.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE