Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 SEYDOU KEÏTA

31/03/2016 > 11/07/2016

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_2 CHEFS-D’ŒUVRE DE BUDAPEST

09/03/2016 > 10/07/2016

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_3 DANS L'ATELIER

05/04/2016 > 17/07/2016

Petit Palais - PARIS
expo_cercle_4 ENTRE SCULPTURE ET PHOTOGRAPHIE

12/04/2016 > 17/07/2016

Musée Rodin - Paris - PARIS
expo_cercle_5 GEORGE DESVALLIÈRES

15/03/2016 > 17/07/2016

Petit Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

Une scène de la vie parisienne par Joel Meyerowitz

Laura Heurteloup 4 mars 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La Maison Européenne de la Photographie retrace la carrière du photographe américain Joel Meyerowitz, né à New York en 1938. Du noir et blanc à la couleur, ce photographe de rue a su capter des réalités multiples aux reflets cinématographiques. Parcourant l’Europe avec son appareil, le regard à l’affût de scènes quotidiennes, il fait un arrêt à Paris en 1967 et y réalise ce cliché. Analyse.

Joel Meyerowitz, Paris, 1967 © Joel Meyerowitz.

A la sortie d’une bouche de métro parisien, un va-et-vient de piétons se fige sous le regard de Joel Meyerowitz, témoin d’un accident fâcheux. Un homme vient de tomber au sol. S’est-il évanoui ou a-t-il été bousculé ? L’homme à la casquette ne lui aurait-il pas asséné un coup avec son marteau ? Personne ne le sait, sauf les témoins de cette scène, le regard braqué vers la victime, dos à terre, au centre de la photographie. Autour de lui, personne ne semble se presser pour lui apporter son aide. Du cycliste au livreur, en passant par la dame en noir ou encore l’homme d’affaires (au premier plan à gauche ), ils sont spectateurs de ce qui se déroule devant leurs yeux. Devant cette scène cinématographique, l’histoire reste à écrire.

Le dynamisme et l’énergie du cliché de Joel Meyerowitz sont saisissants. Les couleurs saturées accentuent le mouvement et l’effet de surprise. Elles participent à la dramaturgie de la scène, et semblent tout droit sorties d’un film d’Alfred Hitchcock. Le décor, marqué par l’horizon des immeubles parisiens à gauche, cloisonne l’image et concentre le regard sur la chute. Les passants font écho aux voitures en arrière-plan. Un capharnaüm automobile règne mais la scène est figée, comme si leurs conducteurs – dont celui de l’autobus à droite –, avaient eux aussi entrevu ce qui était en train de se passer, et étaient obligés de stopper instantanément leur route pour ne pas en perdre une miette.

Joel Meyerowitz, tel un réalisateur, met en scène l’aléatoire en s’amusant avec les éléments que lui offre le quotidien de la rue. Ses clichés vifs influenceront toute une génération de photographes.

JOEL MEYEROWITZ

23/01/2013 > 07/04/2013

Maison Européenne de la Photographie (MEP)

PARIS

Par son travail en couleur, Joel Meyerowitz a révolutionné l’histoire de la photographie. Né en 1938 à New York, c’est à la suite d...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE