Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

David, cachez ce sexe que les Japonais ne sauraient voir

Laura Heurteloup 12 février 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A Okuizumo, une petite ville japonaise, la reproduction du David de Michel-Ange offerte par un homme d’affaires ne fait pas l’unanimité. Au cœur du débat, le sexe apparent de la sculpture qui choque les habitants, peu habitués à l’exhibition dans l’art.

L’original du David de Michel-Ange à la Galleria dell’Accademia de Florence © Reuters.

L’été dernier, à Okuizumo, un homme d’affaires japonais a offert à la ville deux reproductions de chefs-d’œuvres : David, la célèbre sculpture de Michel-Ange et la Vénus de Milo, dont l’original est exposé au musée du Louvre. Un cadeau empoisonné pour la municipalité, qui croule sous les plaintes de ses habitants. Exposées en plein air, dans un parc public, les œuvres sont situés à proximité d’équipements sportifs et d’une aire de jeux fréquentés quotidiennement par des familles.

Yoji Morinaga, employé municipal, a confié à l’AFP que « des habitants ont dit aux élus municipaux que leurs enfants avaient peur des statues, qui sont énormes. Elles représentent des personnes nues, un style artistique très rare dans notre région. Certains pensent que ce n’est pas bon pour leurs enfants ». Plusieurs parents souhaitent d’ailleurs qu’un slip soit mis à David pour dissimuler à la vue de tous ses attributs masculins. La Vénus de Milo, sans bras,  ne choque pas mais effraie quant à elle les petits Japonais.

La municipalité doit-elle censurer ces chefs-d’œuvres ou privilégier l’éducation artistique ? Les responsables municipaux n’ont pour le moment prévu ni feuille de vigne ni slip pour David, ni greffe de membre pour la Vénus de Milo. Dans l’espoir qu’avec le temps, les habitants d’Okuizumo les acceptent et les apprécient sans rougir.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE