Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Marie Cool et Fabio Balducci : actions discrètes

Magali Lesauvage 30 janvier 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le FRAC Lorraine et la Synagogue de Delme signent une exposition en deux volets consacrée à un duo d’artistes, Marie Cool et Fabio Balducci, dont les actions sont aussi légères qu’intenses. À voir et à ressentir jusqu’au 17 février.

Marie Cool Fabio Balducci, Sans titre, 2009. Courtesy Marcelle Alix, Paris.

Marie Cool et Fabio Balducci ont une soixantaine d’années. Ils travaillent ensemble depuis dix-huit ans. Elle fut danseuse, il a travaillé dans le cinéma. Elle agit, il filme. Ils conçoivent leurs performances/actions à deux.

Marie Cool et Fabio Balducci ne tiennent pas à ce que l’on discourt sur leurs œuvres. Dans celles-ci non plus, les mots n’ont pas leur place, le silence est de rigueur. Une rigueur que l’on retrouve dans chaque détail de leurs actions et installations. Mais point de posture sophistiquée ou de conceptualisme fumeux dans leur démarche, ce que donnent à voir Cool et Balducci a la simplicité et la beauté d’un fil tendu entre deux points.

On les découvre d’abord à la Synagogue de Delme, dans ce petit bâtiment orientaliste aux proportions harmonieuses perdu au cœur d’une Lorraine blanchie par la neige. Un paysage discret et étale qui sied à merveille à des œuvres qui se dévoilent timidement, et demandent de la part du spectateur une attention recueillie. Nous faire voir ce qui est imperceptible, intensifier le moment présent et marquer une pause dans le continuum contemporain, tels semblent être les buts de Marie Cool et Fabio Balducci. Le son du doigt frottant une bande de scotch tendue dans l’espace, une bobine déroulée en figures simples, des crayons alignés formant des vagues aléatoires, une ligne suivant le contour de la main… Résultats plastiques provenant de gestes simples, les installations présentées là sont des « sculptures non stables avec corps ». L’important n’est pas l’objet (toutes les œuvres sont Sans titre), mais le geste qui l’a précédé : à Delme, deux personnes se relaient pendant toute la durée de l’exposition pour activer les objets, après un passage de témoin.

Marie Cool Fabio Balducci, Sans titre, 2011. Courtesy Marcelle Alix, Paris.

Actes de résistance

On les retrouve au 49 Nord 6 Est (le FRAC Lorraine à Metz), où se poursuit leur exposition lorraine en deux parties. Ici pas de performance live, mais les vidéos qui permettent de suivre, hypnotisé, les gestes de Marie Cool réunissant deux pans de papier découpé, tenant une flamme en suspension dans l’air, jouant à créer des formes et des mouvements divers à partir de deux feuilles de papier courbé, ridant une surface liquide grâce à un fil tendu, ou encore déplaçant un point de lumière. Il ne se passe rien ici, ou quasiment rien. Mais ce rien est d’une force plastique fascinante.

Le papier est leur matériau de prédilection, car il est le premier support, celui du dessin, de la notation et des plans d’action, mais aussi parce que ses propriétés physiques (léger et robuste à la fois, il se plie, se découple, glisse, vole ou adhère) permettent de se prêter à tous les jeux. Puis vient le fil – feuille de papier réduite à un point infini – et le scotch – combinaison des deux.

Par la répétition de gestes qui pourraient être empruntés au quotidien, mais qui en dévient par leur absence manifeste de nécessité, par la concentration et la lenteur de l’acte (parfois raté), par la patience rituelle de Marie Cool – mais aussi la superbe photo de Fabio Balducci –, les actions sont perçues comme de véritables actes de résistance. L’art de Cool et Balducci n’est pas, contrairement à ce que l’on y voit au premier abord, une pratique de la délicatesse, mais une intention d’intensité aussi précaire qu’invulnérable.

MARIE COOL ET FABIO BALDUCCI

01/12/2012 > 17/02/2013

FRAC Lorraine

METZ

Marie Cool et Fabio Balducci créent des pièces dont le tracé et la présence dans l’espace assimilent leur apparition à des « sculptu...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE