Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Dalí : un colloque pour résoudre l’énigme sans fin

Laura Heurteloup 23 janvier 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Pour accompagner la rétrospective Dalí présentée jusqu’au 25 mars, le Centre Pompidou propose d’approfondir le sujet, cet après-midi et demain de 14h30 à 18h à travers le regard de spécialistes et de créateurs contemporains. Colloque en entrée libre.

Salvador Dalí, L’énigme sans fin, 1939 © Museo Nacional Centre de Arte Reina Sofia, Madrid

Cette année, le Centre Pompidou rend hommage à Salvador Dalí, l’une des figures les plus complexes, les plus controversés et les plus populaires de l’art du XXe siècle. Sa personnalité et ses toiles aux interprétations multiples restent un mystère que tentent de percer à vif les commissaires l’exposition, composée de 200 peintures, sculptures, dessins, films, extraits vidéo et photographies.

Le numéro spécial des Cahiers du Musée national d’art moderne paru à l’automne dernier et le colloque international proposé cet après-midi et demain vont donc permettre de développer, approfondir et donner des pistes de lecture et de recherche complémentaires. Organisées par Jean-Michel Bouhours, Thierry Dufrêne et Jean-Hubert Martin, commissaires de l’exposition et l’Institut Ramon Llull, ces rencontres thématiques accueillent non seulement d’éminents spécialistes mais également des créateurs contemporains qui portent un regard particulier sur l’œuvre de Dalí. Les champs artistiques et créatifs seront bien entendu abordés, mais s’étendront à d’autres domaines comme la science ou la psychologie.

À 14h dans la Petite Salle du Centre Pompidou, Emmanuel Guigon, conservateur au Musée des Beaux-arts de Besançon, introduira le cycle avec « Salvador Dalí et la crise de l’objet », qu’il soit virtuel ou réaliste. Plus tard dans l’après-midi, un dialogue entre science et art sera animé par Jorge Wagensberg, maître de conférence en théorie des processus irréversibles à la Faculté de Physique de l’Université de Barcelone, suivi par Oscar Tusquets, architecte, designer, peintre et écrivain qui présentera « le meilleur tableau de Dalí », Yo cuando tenía 7 años y creía que era una niña, levantando la piel del mar para ver el sueño de un perro.

Demain, à ne pas rater, « L’ornement paranoïaque » animé par Jean-Louis Gaillemin, Docteur en Histoire de l’art et journaliste spécialisé dans les arts décoratifs et l’architecture, traitera de la notion dalinienne antimoderniste d’ornement dans des œuvres et textes de 1930 à 1936, et une étude de « La langue de Dalí» par le poète Enric Cassasses.

Voir le programme complet du colloque.

DALÍ

21/11/2012 > 25/03/2013

Centre Pompidou

PARIS

En 150 peintures parmi lesquelles les chefs-d’œuvre provenant du Reina Sofia de Madrid mais également le tableau emblématique conservé...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE