Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Andrée Putman : une grande figure du style disparaît

Magali Lesauvage 21 janvier 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Ce week-end dans Paris enneigée s’est éteinte Andrée Putman, grande figure du design français du dernier demi-siècle. Une évasion dans le blanc qui ne pouvait mieux seoir à cette maîtresse de l’épure qui fit du damier noir et blanc son motif favori. Rétro en images.

Une belle naissance

Andrée Aynard naît en 1925 dans le 6e arrondissement de Paris, d’un père banquier, d’une mère musicienne, « immense artiste sans scène ». L’un de ses aïeux a inventé la montgolfière. Elle-même pianiste de talent, elle commence à travailler après la guerre comme directrice artistique pour Elle ou L’Œil, puis devient styliste à Prisunic.

Andrée Putman © Studio Putman – 2013.

Le bureau Écart

Au beau milieu des années 1970, celles du papier peint orange-marron à fleurs géantes, Andrée Putman prêche l’ascèse. En 1978, à l’âge de 53 ans, elle crée le bureau Écart, qui édite et crée des objets de design. Le Morgans Hotel de New York, dont elle dessine l’intérieur en 1984, est emblématique de l’esthétique Putman : motif du damier, illusions d’optique, sobriété. Elle conçoit alors de nombreux espaces intérieurs, hôtels ou appartements privés.

Morgans Hotel, 2008 © Deidi Von Schaewen.

Les grands projets

En 1994, Andrée Putman réaménage l’intérieur du Concorde. Parmi les autres projets extravagants dont elle fut l’auteure, citons le meuble de bureau de Jack Lang au ministère de la Culture, l’aménagement du CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux, une ligne de couverts, d’objets et de bijoux pour Christofle, un sac pour Vuitton, la demeure tangéroise de BHL et Arielle Dombasle, un piano pour la marque Pleyel…

Le Concorde © Deidi Von Schaewen.

Le style Putman

Adorée à l’étranger, Andrée Putman représentait une certaine idée de l’élégance à la française, et travaillait surtout dans le luxe. Aimée pour la rigueur de ses aménagements intérieurs, elle n’omettait pas d’instiller une certaine fantaisie dans la pureté de ses lignes : « Le luxe pompeux est une chose polluante qui me fait horreur, affirmait-elle. Je m’intéresse à l’essentiel, à la charpente, à la colonne vertébrale des choses ».

Crescent moon @ Archives Andrée Putman.

Le Studio Putman

Créé en 1997, le Studio Putman est dirigé à partir de 2007 par Olivia Putman, fille de la designer et elle-même créatrice d’objets et d’aménagements d’intérieur. Les projets se poursuivent pendant les dernières années de la vie d’Andrée Putman : ligne de meubles « Préparation meublée », hôtel Pershing Hall à Paris, boutique Guerlain, scénographie des concerts du chanteur Christophe à l’Olympia… L’exposition que l’Hôtel de Ville de Paris consacre en 2010 à Andrée Putman a attiré 250 000 visiteurs.

Appartement privé, Bruxelles, 2008 © Studio Putman.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE