Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » On a vu

expo_une_favori
expo_cercle_1 INSIDE

11/10/2014 > 11/01/2015

Palais de Tokyo

- PARIS

expo_cercle_3 WILLIAM EGGLESTON

09/09/2014 > 21/12/2014

Fondation Henri Cartier-Bresson - PARIS
expo_cercle_5 GARRY WINOGRAND

14/10/2014 > 08/02/2015

Jeu de Paume - PARIS

Visite : le FRAC Bretagne en rouge et noir

Magali Lesauvage 11 janvier 2013

À l'orée de la ville, non loin des routes qui partent au nord vers Saint-Malo et à l'ouest vers Brest – l'océan... –, le Fonds régional d'art contemporain de Rennes incite à s'échapper de la ville, ouvrir ses horizons, changer de regard. Une invitation au voyage que le bâtiment dessiné par l'architecte Odile Decq, grande boîte noire mystérieuse, ne rend pas forcément aisée, mais qui mérite que l'on ose y pénétrer. Visite.

FRAC Bretagne, Rennes. Photographie : Roland Halbe, Région Bretagne © Odile Decq - Benoît Cornette.

Le noir n'est pas une couleur, mais c'est celle d'Odile Decq. Lion d'or de la Biennale d'architecture de Venise en 1996, elle est l'auteure notamment du controversé MACRO, musée d'art contemporain de Rome. De retour à Rennes, ville où elle a débuté ses études d'architecture dans les années 1970, elle marque le paysage urbain d'un geste architectural fort, sans concession.

Odile Decq est aussi artiste, et le FRAC Bretagne peut être considéré comme une œuvre en soi, un objet esthétique posé là, attendant sa réception esthétique. Grand cube de béton anthracite et d'inox noir évoquant la Kaaba de La Mecque, ce centre d'art, peut-être un peu trop impressionnant, nécessite de la part du visiteur une curiosité certaine. Nulle signalétique ostentatoire ou module de passage n'incite à pénétrer dans ce bunker en variations de gris et noirs (dont la sévérité n'est pas sans rappeler certaines réalisations de Jean Nouvel, comme le Palais de Justice de Nantes). Surplombée par une feuille métallique, la silhouette du FRAC prend une allure de temple zen épuré, de concentré d'énergie dense et intense. Le devançant, la forêt de piliers d'Aurélie Nemours, L'Alignement du XXIe siècle, prend des allures de mémorial un rien glaçant.

FRAC Bretagne, Rennes © Odile Decq - Benoît Cornette.

À l'intérieur, flottant au-dessus du sol, un monolithe rouge à facettes irrégulières (qui abrite un petit auditorium aux allures de spaceship) attire immédiatement le regard. Cœur  palpitant du bâtiment, il en est également le motif récurrent : le noir ne semble être là que pour refléter ce rouge sang projeté sur des murs de laque (le rouge et le noir sont aussi les couleurs du Stade rennais, mais peut-être n'est-ce là qu'une coïncidence), et le blanc du ciel qui déverse sa lumière par une verrière zénithale. Comme le peintre Pierre Soulages, Odile Decq utilise le noir pour sa capacité à contenir toutes les autres couleurs – et l'univers entier.

Accédant aux étages par des rampes longeant le vaste atrium, le visiteur pénètre dans trois salles d'exposition modulables d'un blanc immaculé, d'une surface totale de 1000 m². De l'affirmation, par la couleur et les volumes abrupts, d'un geste architectural fort, on passe à la neutralité dans ces espaces réservés aux œuvres et aux artistes. L'architecture se met alors en retrait, tandis que la déambulation d'une salle à l'autre confère au lieu un caractère circulatoire, comme dans un organisme vivant au centre duquel un puits de lumière lui assure l'oxygénation nécessaire.

FRAC Bretagne, Rennes. Photographie : Roland Halbe, Région Bretagne © Odile Decq - Benoît Cornette.

D'un budget global de 18,3 millions d'euros (dont 60% à la charge de la région, 30% pour l'Etat et 10% la ville de Rennes), le FRAC Bretagne a été inauguré début juillet 2012. Il accueille actuellement deux expositions consacrées à des artistes femmes, la performeuse Esther Ferrer et la peintre Renée Levi, toutes deux majestueuses d'intensité artistique, et au printemps une manifestation, Ulysses, consacrée au thème de la mer et du voyage dans l'art contemporain.

Cette inauguration accompagne l'ouverture en 2012 et 2013 de cinq autres FRAC dits « de nouvelle génération » (à Dunkerque, Orléans, Besançon, Bordeaux et Marseille) : signés par de grands noms de l'architecture contemporaine (Lacaton & Vassal, Jakob+MacFarlane, Kengo Kuma...), ces projets (réunis dans une expo) témoignent, trente ans après la création des FRAC, du bel optimisme et de l'exigence des politiques culturelles en régions. Un signe fort, inscrit dans le  territoire, de l'autonomisation et du dynamisme des acteurs de la culture en France, et qui permet de rééquilibrer les forces entre Paris et d'autres lieux d'émergence de la pensée et de la création.

ESTER FERRER

11/01/2013 > 14/04/2013

FRAC Bretagne

RENNES

Le Frac Bretagne présente la première grande exposition rétrospective en France d’Esther Ferrer, artiste pionnière de l’art action e...

exposition terminée
PRESSE
MEMBRES
AJOUTER UN COMMENTAIRE