Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Une escale culturelle à l’aéroport de Roissy

Laura Heurteloup 27 décembre 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Depuis peu, les voyageurs de passage par l’aéroport parisien Roissy-Charles de Gaulle peuvent également faire une escale culturelle. Un espace d’exposition inédit, qui tient lieu de vitrine aux musées français, vient d’y ouvrir ses portes. Une première mondiale.

Vue de l’exposition Rodin, les ailes de la gloire à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle © Constant Briest pour Espace Musées.

Décollage imminent pour un bouillon de culture. Si l’on souhaitait compléter la volonté d’André Malraux de « rendre la culture accessible à tous », on pourrait ajouter : « et partout ». Depuis le 14 décembre, un espace muséal de 250 m², protégé par une vitrine géante et blindée, a pris place en plein cœur de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle (terminal 2E) entre le café Cubiste, quelques boutiques de luxe et la salle d’embarquement.

Cette initiative est celle de Francis Briest, commissaire-priseur et co-président de la société de ventes Artcurial, qui considère ce nouveau musée comme « un portail des richesses artistiques de la capitale », et François Rubichon, directeur d’Aéroports de Paris. Elle a pour objectif assez clair de susciter chez les touristes fraîchement débarqués de visiter les musées français. Au menu de cette mise en bouche, deux expositions temporaires par an, financées par un fonds de dotation. Confiée à l’historien d’art et ancien président du musée d’Orsay Serge Lemoine, la programmation ouvre le bal avec Rodin, les ailes de la gloire. Scénographiée par le designer Hubert le Gall, l’exposition présente jusqu’au 28 avril une cinquantaine d’œuvres prêtées par le musée Rodin (Le Baiser, Le Penseur, L’Age d’airain…), dont certaines n’ont encore jamais été présentées au public. Pourquoi Rodin ? « On a pensé que Rodin portait un message universel », a confié Francis Briest au Figaro.

Une première en France et dans le monde. Même si certains aéroports surfent sur la tangente – aux Pays-Bas, l’aéroport Amsterdam, Schiphol, expose quelques œuvres du Rijksmuseum, et Toulouse a signé un partenariat avec l’Art Gallery –, c’est la première fois qu’un tel espace est dédié aux chefs-d’œuvres des musées français.

Il s’agit pour Francis Briest et ses deux fils, Nicolas et Frédéric (créateurs de Be Relax, société de relaxation et de soins avant de prendre son vol), de montrer dans cette vitrine un instantané de « l’art de vivre à la française » aux voyageurs, avant même qu’ils aient franchi les portes de l’aéroport. « L’escale musée » est située à proximité de services de restauration et de boutiques de luxe.

Pour Francis Briest, il ne fait aucun doute que la fréquentation fera carton plein : « Les aéroports drainent 100 millions de passagers par an à Paris. Or, on sait que dans les hubs, les passagers attendent 2 heures 15 en moyenne avant d’intégrer un avion. Pendant ce temps-là, vous êtes relaxé, votre cerveau est disponible. […] On a calculé au bas mot de 600 à 800 000 visiteurs par an » (Le Figaro).

De quoi occuper sainement le prochain voyageur en transit au Terminal.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE