Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » Instantanés

expo_cercle_2 GARRY WINOGRAND

14/10/2014 > 08/02/2015

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_3 FRANK GEHRY

24/10/2014 > 16/03/2015

Fondation Louis Vuitton - PARIS
expo_cercle_4 HOKUSAI

01/10/2014 > 18/01/2015

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_5 PARIS MAGNUM

12/12/2014 > 28/03/2015

Hôtel de Ville de Paris - PARIS

Une toile de Mark Rothko taguée à la Tate Modern

Magali Lesauvage 8 octobre 2012

C'est au yeux de tous qu'une toile de Mark Rothko a été vandalisée dimanche 7 octobre, à Londres, dans la salle de la Tate Modern consacrée à l'artiste. L'œuvre de 1958, Black on Maroon, a été taguée de plusieurs mots par un individu qui a rapidement quitté les lieux. Une photo a été prise par un visiteur et postée sur Twitter. On peut vaguement y lire les mots « Vladimir Umanets / a potential piece of yellowism ». D'après The Guardian, le Yelloism serait un mouvement artistique dirigé par deux personnes, Vladimir Umanets et Marcin Lodyga − dont le manifeste démontre le nihilisme, voire la vacuité. L'artiste russe Vladimir Umanets affirme avoir ainsi « donné plus de valeur à l'œuvre » (estimée à plusieurs millions d'euros) et se compare à Marcel Duchamp et Damien Hirst.

La toile fait partie de la série de peintures murales commandée en 1958 à Mark Rothko pour le restaurant The Four Seasons, dans le building de la compagnie Seagram, à New York. Le peintre réalisa en quelques mois trois séries de toiles de couleur rouge sombre et brun. Mais la commande tourna court, puisque Rothko, insatisfait de l'insertion de ses œuvres dans un décor qu'il jugeait trop prétentieux et inapproprié à son art, récupéra ses quarante toiles... La série des Seagram Paintings est aujourd'hui répartie entre la Tate Modern de Londres, le Kawamura Memorial Museum, au Japon, et la National Gallery of Art de Washington.

MàJ le 9/10/2012 : La police londonienne a annoncé lundi soir via Twitter l'arrestation d'un suspect.

Détail de la toile de Mark Rothko, Black on Maroon, 1958, Londres, Tate Modern. Photo publiée sur Twitter par Tim Wright.

AJOUTER UN COMMENTAIRE