Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 LOUIS STETTNER

15/06/2016 > 12/09/2016

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 MICHEL HOUELLEBECQ

23/06/2016 > 11/09/2016

Palais de Tokyo - PARIS
expo_cercle_3 SEYDOU KEÏTA

31/03/2016 > 11/07/2016

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

Vincent Mauger, en bonne et due forme

Magali Lesauvage 4 octobre 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est une bonne semaine pour l’artiste français Vincent Mauger. Alors qu’ouvre ce soir son exposition monographique Super Asymmetry à la Maréchalerie, centre d’art contemporain de Versailles, la cérémonie de remise du Prix MAIF pour la sculpture 2012 récompensait hier soir à la Ménagerie de verre son œuvre L’Ordre et la forme, parmi six candidats. Le prototype présenté pour l’occasion sera réalisé en bronze.

Vincent Mauger devant le protoype de L’Ordre et la forme, 2012, Prix MAIF pour la sculpture. Courtesy galerie Bertrand Grimont, Paris.

Ainsi est-elle décrite : « L’Ordre et la forme est composée d’un volume évoquant par sa forme l’univers des minéraux et des cristaux aussi bien qu’un univers organique alvéolaire. Ce volume semble avoir une organisation interne très structurée en opposition avec son apparence extérieure. Cette construction de la sculpture fait écho à l’univers des sciences et de la connaissance qui nous permet de concevoir notre environnement en nous permettant d’explorer et de chercher à comprendre les organisations internes et structurelles des formes et des volumes qui nous entourent. »

Auteur d’œuvres monumentales assez spectaculaires, le jeune artiste né en 1976 à Rennes s’est fait particulièrement remarquer à la FIAC l’an passé avec la sculpture La Somme des hypothèses (des lames de bois formant une sorte d’étoile en 3D) présentée dans le jardin des Tuileries, ou de ses installations in situ réalisées à partir de casiers à bouteilles ou de tubes en plastique.

Dans quelque semaines, Vincent Mauger, représenté par la galerie Bertrand Grimont, participe de nouveau à la FIAC hors-les-murs (du 18 au 21 octobre), aux Tuileries et sera également au musée des Beaux-Arts d’Angers pour l’exposition Corrélation aux côtés de deux artistes de sa génération, Raphaël Zarka et Roman Moriceau. En février 2013, la maison rouge et ses « amis » lui ouvriront le patio, à l’occasion de l’expo Arts sous influences. Une forme de consécration.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE