Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » Entrevues

expo_cercle_2 FRANK GEHRY

24/10/2014 > 16/03/2015

Fondation Louis Vuitton - PARIS
expo_cercle_3 GARRY WINOGRAND

14/10/2014 > 08/02/2015

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_4 HOKUSAI

01/10/2014 > 18/01/2015

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_5 SADE. ATTAQUER LE SOLEIL

14/10/2014 > 25/01/2015

Musée d'Orsay - PARIS

« Alt-J et Wim Delvoye ont en commun le décalage entre classicisme et trash »

Magali Lesauvage 13 septembre 2012

Un groupe qui monte (Alt-J), un artiste au sommet de la gloire (Wim Delvoye), réunis dans un clip, Fitzpleasure, qui joue volontiers la carte de la provoc. Qui les a réunis, comment, pourquoi ? Rencontre avec Julien Pasquier, producteur (COSA) et Guillaume Cagniard, réalisateur.

[exponaute] C'est assez rare de voir de l'art contemporain dans un clip. COSA, votre maison de production, est spécialisée dans la réalisation d'événements publicitaires en collaboration avec des artistes. Comment ont lieu ces rencontres ?

[Julien Pasquier] Plutôt que de faire appel à des directeurs artistiques qui vont s'inspirer de l'art pour créer des objets publicitaires, on préfère travailler « à la source », et aller voir directement les artistes. On réalise directement les installations. Par exemple, pour l'appel de 54 de l'abbé Pierre, peint sur un mur par Jonone place Clichy, on a réalisé l'objet, et un film à partir de cet objet, diffusé sur Internet. Idem pour un rideau d'eau dans le cadre d'une opération de Solidarité internationale en faveur de l'eau potable, ou un event de wall painting pour Duluxe Valentine, avec l'artiste MWM et le musicien Monsieur Monsieur. C'est aussi COSA qui a produit le film, réalisé par Guillaume Cagniard, sur l'œuvre Women are heroes de JR sur les quais de Seine, en 2009.

Nous allons également débuter une collaboration avec la galeriste Magda Danysz. Ce sera une sorte de nouvel onglet à nos activités : « COSA by Magda » nous mettra en relation avec des artistes, notamment de Street Art, avec lesquels on produira des œuvres. Pour nous, il est important de ne pas travestir les artistes, de produire toujours des choses nouvelles.

Comment vous est venue l'idée de réaliser ce clip d'Alt-J avec des œuvres de Wim Delvoye ?

[Guillaume Cagniard] Nous l'avons rencontré à l'occasion de son exposition au Louvre, par l'intermédiaire de son galeriste Emmanuel Perrotin (qui est aussi celui de JR, avec lequel je collabore depuis plusieurs années). Inspirés par la pyramide du Louvre, on l'a associée au triangle, symbole du groupe [le signe Δ apparaît lorsqu'on tape Alt-J sur un clavier Apple, ndlr]. On a alors pensé à une collaboration artiste/musiciens/réalisateur.

Vous êtes allés filmer les œuvres de Wim Delvoye dans les salles mêmes du Louvre ?

[GC] Oui, en partie, essentiellement la cathédrale gothique [Chapelle, 2007, dans la salle Anne de Bretagne, ndlr], mais on ne reconnaît pas le Louvre, la pièce est plongée dans l'obscurité. Le reste (les Twisted Jesus) a été filmé à la galerie Perrotin, où Wim exposait parallèlement, et chez lui, à Gand. Nous avons également fait participer Tim, l'homme tatoué par l'artiste, qui a été très enthousiaste et  un excellent interprète !

Comment allier œuvres et musique ?

[GC] Il nous a semblé que dans ce morceau, Fitzpleasure, comme dans le travail de Wim Delvoye, il y avait un décalage entre classicisme et trash : chez Wim par le détournement des formes classiques, en particulier de l'art religieux, chez Alt-J, dans les paroles, qui évoquent sexe et culpabilité. Dans le clip, des êtres purs, voilés de blanc, sont ensorcelés par une sorte de diable (Tim), tandis que chantent des enfants de cœur (symbolisant le groupe Alt-J), à leur tour ensorcelés.

Comment Wim Delvoye a-t-il réagi à cette vidéo ?

[JP] Il nous a laissé une entière liberté quant à l'utilisation de ses œuvres. On souhaitait que la vidéo soit signée non seulement par Guillaume, mais aussi par lui. C'est le cas, son nom apparaît à la fin...

Propos recueillis par Magali Lesauvage

AJOUTER UN COMMENTAIRE