Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 SEYDOU KEÏTA

31/03/2016 > 11/07/2016

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_2 CHEFS-D’ŒUVRE DE BUDAPEST

09/03/2016 > 10/07/2016

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_3 DANS L'ATELIER

05/04/2016 > 17/07/2016

Petit Palais - PARIS
expo_cercle_4 GEORGE DESVALLIÈRES

15/03/2016 > 17/07/2016

Petit Palais - PARIS
expo_cercle_5 ENTRE SCULPTURE ET PHOTOGRAPHIE

12/04/2016 > 17/07/2016

Musée Rodin - Paris - PARIS

LA NEWSLETTER

Un Lichtenstein ressurgit au bout de 42 ans

Alice Poujol 10 août 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Une toile de l’artiste pop Roy Lichtenstein portée disparue depuis 1970 vient de refaire surface dans un entrepôt de Manhattan.

Le galeriste Leo Castelli avait acquis Electric Cord pour 750 dollars (environ 610 euros) – une vétille si l’on considère son estimation actuelle : 4 millions de dollars (environ 3 millions d’euros). Grand amateur de pop art, il avait consacré une rétrospective à Roy Lichtenstein en 1962. En 1970, le tableau est envoyé à nettoyer et ne revient jamais à son propriétaire qui signale sa disparition aux autorités. À la mort de Leo Castelli, en 1999, sa veuve, Barbara Castelli hérite de sa collection.

Roy Lichtenstein, Electric Cord, 1961 © Roy Lichtenstein Estate.

Et puis, en juillet dernier, le collectionneur James Goodman contacte la fondation Roy Lichtenstein pour demander l’authentification de la toile, qu’on a essayé de lui vendre à New York. La fondation alerte immédiatement Barbara Castelli, qui saisit la justice. L’œuvre est immobilisée en attendant que les enquêteurs déterminent qui l’avait gardée en sa possession pendant toutes ces années.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE