Votre action a été enregistrée avec succès !
hide_fb

Inscrivez-vous gratuitement sur exponaute et ne ratez plus jamais une exposition

Publiez une expo

Magazine » Instantanés

La police dévoile les archives du Vel d’hiv

Alice Poujol 18 juillet 2012

Soixante-dix ans après la rafle du Vel d’hiv s’ouvre demain, à la mairie du 3e arrondissement de Paris, une exposition sur les archives de police de ce qui fut la plus grande arrestation de juifs en France de la Seconde Guerre mondiale.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet 1942, la police française interpelle, sur l’ordre des Nazis, plus de 13 000 juifs (dont plus de 4 000 enfants) pour les emmener au Vélodrome d’hiver. Ils sont détenus quatre jours dans le stade, entassés dans des conditions d’hygiènes précaires, puis « évacués », c’est-à-dire déportés à Auschwitz. Moins d’une centaine d’entre eux en reviendront. Aucun enfant n'a survécu.

Charles Tremil, dont la mère et le frère ont fait partie des « raflés », est à l’initiative de l’exposition La Rafle du Vel d’hiv. Les Archives de la Police (jusqu'au 15 septembre) à la mairie du 3e. Il avait sept ans à l’époque, et est aujourd’hui président de l’association Histoire et Mémoire du 3e arrondissement. C’est lui qui a exhumé un grand nombre de registres, circulaires et mains-courantes datant de l’Occupation aux archives de la Préfecture de Police. Il a également insisté pour que cette dernière soit partenaire de l’exposition.

Une arrivée d’internés au camp de Drancy © Préfecture de Police.

Les documents montrés proviennent du commissariat des Enfants rouges et de celui des Arts et métiers. Ce sont les deux seuls commissariats parisiens à avoir conservé des archives de cette époque - les autres les ont toutes détruites à la Libération. Rédigées dans un style administratif, les archives disponibles témoignent de la collaboration de la police française, mais aussi des réticences parmi ses agents. L’exposition comprend aussi les extraits du journal d’une étudiante juive, Hélène Berr, pour donner une voix à ces milliers de victimes de l’Occupation.

Cet été, deux autres expositions rendent elles aussi hommage aux enfants victimes de la Shoah à Paris : C’étaient des enfants (jusqu’au 27 octobre) à l'Hôtel de Ville et Au cœur du génocide. Les enfants dans la Shoah 1933-1945 au mémorial de la Shoah (jusqu'au 30 décembre). La commémoration officielle de la rafle du Vel d'hiv aura lieu dimanche prochain, à Paris, en présence de François Hollande.

 

AJOUTER UN COMMENTAIRE