Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » En images

expo_une_favori
expo_cercle_1 GARRY WINOGRAND

14/10/2014 > 08/02/2015

Jeu de Paume

- PARIS

expo_cercle_2 INSIDE

11/10/2014 > 11/01/2015

Palais de Tokyo - PARIS
expo_cercle_4 WILLIAM EGGLESTON

09/09/2014 > 21/12/2014

Fondation Henri Cartier-Bresson - PARIS
expo_cercle_5 HOKUSAI

01/10/2014 > 18/01/2015

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS

Bethléem, Xanadu, le bassin minier… Les nouveaux inscrits à l’UNESCO

Alice Poujol 5 juillet 2012

L’UNESCO a rendu publique mardi dernier la liste des 26 nouveaux biens (sites naturels et culturels) qui entrent au patrimoine mondial cette année. Coup de projecteur sur cinq d’entre eux.

On trouve dans cette sélection 2012 du patrimoine mondial de l’UNESCO des biens aussi disparates que les fermes décorées d’Hälsingand, en Suède, les activités perlières au Bahreïn et le site néolithique de Çatal Höyük, en Turquie. Comme chaque année sont distingués le patrimoine naturel (5 sites), le patrimoine culturel (20 sites) et le patrimoine mixte (un seul cet année). Voir la carte interactive.

L’église de la Nativité de Bethléem, Palestine

Église de la Nativité de Bethléem © UNESCO / Federico Busonero.

L’église de la Nativité en Palestine, lieu de naissance présumé du Christ, et la route de pèlerinage qui y mène, ont été inscrites d’un même coup patrimoine culturel et patrimoine en danger. Il s'agit de l’une des plus anciennes églises du monde. Admis l’an dernier à l’UNESCO, l’Etat palestinien s’est félicité de cette décision. En revanche, Israël et les Etats-Unis contestent la mesure, et estiment que la procédure de classification d’urgence n’était pas justifiée - selon le Conseil international des monuments et des sites de l'UNESCO, le bâtiment n'est pas « sous une espace imminente ». Selon Benyamin Netanyahou : « Cette décision prouve que l’UNESCO est mue par des mobiles politiques et non culturels. Plutôt que de progresser vers la paix, les Palestiniens procèdent par des démarches unilatérales qui éloignent la paix ». Localiser sur Google Maps.

Xanadu, Chine

Vue de Xanadu © Zhenglan Qi Administration du Patrimoine Culturelle de la ville de Xanadu / Liu Xuemin.

C’est dans un site de 25 000 hectares, au nord de la Grande Muraille de Chine, que se trouvent les ruines de la capitale légendaire de l'empereur Kubilai Khan construite en 1256. On y trouve les vestiges de temples, palais et tombeaux implantés selon le principe du feng shui, des campements  nomades et le canal Tiefan’gang. Localiser sur Google Maps.

Bassin minier du Nord-Pas de Calais, France

Fosse d'Arenberg à Wallers © Hubert Bouvet, Région Nord-Pas de Calais.

Seul bien français classé cette année, le bassin minier du Nord-Pas de Calais est un site appartenant au patrimoine industriel. Entre le XVIIe et le XXe siècle, l’exploitation minière a été au cœur de cette région. Étendu sur 120 000 hectares, le site comprend des villages ouvriers, des terrils, des logements, des hôtels de ville, des infrastructures de transport de houille, des gares… La ministre de la Culture Aurélie Filippetti se rendra demain, vendredi 6 juillet, à Lens pour les célébrations organisées par l’association Bassin Minier Uni en l’honneur de cette classification. Localiser sur Google Maps.

Masjed-e Jāme’ d’Ispahan, Iran

Vue générale de la Mosquée Masjed-e Jāme’ d’Ispahan © Nomination Files / MJIB.

C’est une mosquée aux allures de palais, également appelée « Mosquée du vendredi ». Construit en douze siècles (à partir de 841 ap. J.-C.), le bâtiment a servi de modèle pour l'architecture religieuse de toute l'Asie centrale. Avec une superficie de 20 000 m², ses coupoles innombrables, ses mosaïques, ses portiques et ses arches, la mosquée d'Ispahan est un témoignage inestimable de l'architecture islamique. Localiser sur Google Maps.

La ville de Rabat, Maroc

Mur de la nécropole mérinide de Rabat (Chellah) © UNESCO / Veronique Dauge.

Un héritage arabo-musulman, un passé colonial et des influences méditerranéennes : la ville de Rabat est un véritable creuset culturel. Proche de l’Espagne, elle a connu les cultures morisques et andalouses. Les portes et les remparts sont les vestiges du califat almohade, tandis que la tour Hassan rappelle le grand projet de mosquée du sultan Yacoub El Mansour. Autre site remarquable, la ville nouvelle, construite au début du siècle dernier, sous le Protectorat Français. Localiser sur Google Maps.

L’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO permet aux Etats de bénéficier d’une aide financière pour préserver leurs biens culturels ou naturels. Ainsi l’organisation vient-elle de débloquer un fonds spécial pour la sauvegarde du patrimoine malien. Les seize mausolées de Tombouctou (classés patrimoine en danger le 30 juin dernier) sont actuellement menacés de disparition totale. Le groupe armé Ansar Dine (Défenseur de l’Islam) a démoli sept d’entre eux. Classés en 1988 par l'UNESCO, ces sanctuaires étaient dédiés à des saints musulmans, dans la tradition soufie. Les djihadistes d’Ansar Dine les jugeaient contraire à la religion.

 

AJOUTER UN COMMENTAIRE