Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » Instantanés

Les « Acanthes » de Matisse enfin restaurées

Alice Poujol 25 juin 2012

La fondation Beyeler ouvre au public, depuis 2010, son atelier de restauration.  Acanthes d’Henri Matisse, a bénéficié de plusieurs retouches et renforcements. 

Henri Matisse, Acanthes, 1953 © 2012 Succession Henri Matisse / ProLitteris, Zurich.

L’œuvre était dans de bonnes conditions de conservation. Acanthes est un très grand format (311 x 350,5 cm) composé de papiers découpés et gouachés. Malgré la fragilité du medium, ce n’est pas la surface de représentation qui a été altérée, mais le support, composé d’une sorte de mille-feuille de matériaux (voir ci-dessous la coupe stratigraphique du tableau).

Légende : 1. gouache colorée, 2. papier, 3. adhésif, 4. et 5. gouache blanche, 6. ligne de fusain, 7. papier, 8. adhésif, 9. papier kraft, 10. adhésif, 11. toile, 12. châssis à clés, 13. retouches.

La toile, plusieurs fois retirée de son châssis et retendue (comme c’était courant avant les années 1970) nécessitait d’être stabilisée. Les bords de l’œuvre abîmés avaient besoin d’être renforcés et nettoyés des taches de colles qui les assombrissaient. C’est désormais mission accomplie pour l’atelier de restauration de la fondation Beyeler, qui a achevé de « soigner » l’œuvre au début du mois de juin.

Le restaurateur dans l’atelier de restauration devant Acanthes © 2012 Succession Henri Matisse / ProLitteris, Zurich.

Ultime mise en beauté pour les feuilles colorées de Matisse : un nouveau cadre. Une plaque de verre acrylique protège l’œuvre des outrages extérieurs (des UV, entre autres). Acanthes pourra désormais voyager et être exposée en toute sécurité.

 

AJOUTER UN COMMENTAIRE