Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Le peintre abstrait Georges Mathieu est décédé

Alice Poujol 12 juin 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Georges Mathieu est décédé dimanche dernier à l’âge de 91 ans. C’est ce qu’a annoncé ce matin sa famille à l’AFP. Retour sur le parcours d’un peintre et créateur d’icônes prolifique.

Mathieu est le fondateur de l’abstraction lyrique française. À la rigidité de l’abstraction géométrique, il oppose des toiles grand format, au fond souvent monochrome où s’entrelacent boucles proches de la calligraphie, drippings et taches. Ses titres sont évocateurs : Saint Georges terrassant le Dragon, Le Cycle de Saturne, Le Paradis des orages. Entre l’explosion de couleur et la savante arabesque, ses compositions se caractérisent par une préoccupation esthétique constante. Précurseur du happening, il aime peindre ses toiles en public.

Georges Mathieu, Les Capétiens partout, 1954 © Paris, musée national d’Art moderne, centre Pompidou.

Né en 1921, Georges Victor Mathieu d’Escaudoeuvres grandit dans une famille de banquier et commence à peindre en 1942. D’abord professeur puis directeur des relations publiques d’United States Airlines, il rencontre ses premiers succès en 1957.

Pièce de dix francs, 1974.

Dans les années 1960 son amour du Beau le conduit à s’intéresser au design, à l’architecture, au graphisme… Il réalise des commandes publiques, des décors de théâtres, des meubles, des bijoux. Parmi ses réalisations les plus célèbres figurent la pièce de dix francs, le logo d’Antenne 2, les affiches d’Air France ou le trophée des 7 d’Or. En 1975, il entre à l’Académie des Beaux-Arts.

Logo d’Antenne 2, 1975.

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti lui a rendu hommage dans un communiqué :

Il avait décidé de renouer avec une tradition qui tendait alors quelque peu à se perdre, celle de l’artiste qui donne de l’ouvrage aux artisans en effaçant la frontière entre les beaux-arts et les arts décoratifs. (…) La beauté partout signifie aussi la beauté pour tous. Georges Mathieu voulait l’offrir au plus grand nombre. Il avait un sens très vif du rôle social de l’artiste parce qu’il savait que seule la beauté sauvera le monde.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE