Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » On a vu

Les surfaces sensibles de Manon De Pauw

Magali Lesauvage 17 avril 2012

L'exposition Intrigues de Manon de Pauw au Centre culturel canadien, à Paris, invite à découvrir un travail photo et vidéo consacré au faire et au défaire des apparences, où la main de l'artiste, voire son corps, sont présents dans l'œuvre. Subtil. 

Manon De Pauw, Epreuves, 2009.

En partenariat avec la Galerie de l'UQAM (Université du Québec à Montréal) et avec sa directrice, Louise Déry, comme commissaire de l'exposition, le Centre culturel canadien accueille la première rétrospective en France du travail de l'artiste québécoise Manon De Pauw. Réalisant des photographies, des dispositifs vidéos et des performances, l'artiste joue avec subtilité des matières et des formes pour mieux mettre en doute les contours et la surface des choses.

Manon De Pauw, Replis et articulations, 2004.

Rare virtuose du photogramme – cette technique photographique « primitive » qui se passe d'appareil pour saisir directement la lumière sur le papier sensible – Manon de Pauw superpose les feuilles de papier et les matières fluides, plus ou moins translucides et imprécises, pour réaliser des images  hypnotiques. Floutés, ombres et lumières, tracés indécis, écrans juxtaposés en un ballet flottant dessinent un corpus d'œuvres où le faire équivaut au résultat, le geste à l'objet final.

 Manon De Pauw, Fantasmagorie lumineuse, 2008.

Ainsi observe-t-on dans la performance Replis et articulations (2004), où l'artiste s'inscrit dans un cercle qu'elle dessine autour d'elle, la place accordée au corps comme marqueur de limites – à la manière, revendiquée par l'artiste, de la chorégraphe Trisha Brown, qui dessine à même le sol, ou de l'artiste Bruce Nauman, éprouvant la mesure de son corps dans l'espace.

Dans l'exposition de Manon De Pauw, le noir et blanc domine, la technique disparaît au profit d'une présence ténue mais persistante des images, à la fois sombres et lumineuses, indélébiles comme ces traces grises laissées par les radiations solaires.
MANON DE PAUW

04/04/2012 > 08/09/2012

Centre culturel canadien

PARIS

Le Centre culturel canadien présente la première exposition en France de la vidéaste et photographe Manon De Pauw. Finaliste québécoise...

exposition terminée
PRESSE
MEMBRES
AJOUTER UN COMMENTAIRE