Votre action a été enregistrée avec succès !
hide_fb

Inscrivez-vous gratuitement sur exponaute et ne ratez plus jamais une exposition

Publiez une expo

Magazine » Instantanés

Ouverture des Docks : mode, design et loisirs

Alice Poujol 13 avril 2012

Les Docks – Cité de la mode et du design ont ouvert par à-coups. Achevé depuis 2009, le bâtiment aux tuyaux verts a d’abord peiné à trouver des locataires. Il a fallu attendre que soit désignée la troisième équipe pour qu’un projet concret se dessine. Aujourd'hui à 10h, a eu lieu l’inauguration, la vraie, mais sans trop de tapage.

On peut voir les Docks se refléter dans l’eau lorsqu’on emprunte le pont Charles-de-Gaulle, à Paris. Situés sur le quai d’Austerlitz, entre le Jardin des Plantes et la BnF, leur couleur vert acide attire l’œil. L’agence d'architecture Jakob+MacFarlane chargée du projet a choisi de greffer sur l’architecture moderniste en béton armé des anciens Magasins généraux une structure plus légère en verre et acier. Les entrelacs que dessine ce « plug-over » fluo sur le bâtiment  parallélépipédique rappellent les méandres de la Seine.

Les Docks, avant la réouverture.

Après plusieurs préouvertures, la version définitive des Docks se présente comme une plateforme pluridisciplinaire dédiée à la création, mais aussi comme un lieu de loisirs. Le toit végétalisé invite à la promenade et à la détente. Une partie des terrasses et des locaux abrite des commerces, cafés et restaurants. On peut faire son shopping dans les boutiques Pigalle et Bleu de Paris, admirer les créations de Silvera dans le showroom dédié, boire un thé au Café Praliné, profiter des dj sets sélectionnés par l’équipe du Silencio en sirotant un cocktail au Moon Roof ou aller danser dans la succursale du Baron.

Un vernis hype pour mieux signifier une ambition avant-gardiste. Une Résidence Atelier invitera tous les six mois un jeune créateur pour travailler et présenter ses pièces. Actuellement, c’est la chinoise Yiqing Yin qui a été choisie pour planter son studio de couture et de prêt-à-porter haut-de-gamme.

L’espace d’exposition, quant à lui, a été confié pour cette première saison culturelle à Olivier Saillard, directeur du musée Galliera. Deux expositions ouvrent simultanément. La première confronte les vêtements collectionnés par Cristobal Balenciaga à ses créations. La seconde, consacrée à Rei Kawakubo, créatrice de la marque japonaise Comme des garçons, se présente comme un défilé-exposition autour de la collection printemps-été 2012 de la marque. Un projet très parisien qui oscille entre audace et flou artistique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE