Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » Instantanés

François Hollande en Monsieur Loyal de la culture au Cirque d’hiver

Magali Lesauvage 19 mars 2012

Pendant plus d'une heure, François Hollande est intervenu hier, dimanche 18 mars, sur le thème « Génération création » devant un parterre de militants et de personnalités de la culture rassemblés au Cirque d'hiver, à Paris. Un tour de piste autour des enjeux liés à la création, lors duquel le candidat socialiste a montré, malgré quelques propositions fortes, que ça n'était pas le sujet où il était le plus à l'aise.

À quelques centaines de mètres de la place de la Bastille, alors que se dispersait la foule massive venue écouter l'appel à « l'insurrection civique » de Jean-Luc Mélenchon, le Cirque d'hiver accueillait en comité plus réduit, mais non moins enjoué, un rassemblement du candidat socialiste à l'élection présidentielle sur le thème de la création. Loin d'être le sujet phare de la campagne (voir les propositions des candidats), la culture n'est pas non plus la prédilection de François Hollande, dont le discours ne fut pas flamboyant, et qui fit le choix du concret plutôt que de l'exposé d'une « vision » personnelle de la culture.

Francois Hollande, lors du rassemblement "Génération Création" au Cirque d'hiver, à Paris, le 18 mars 2012 © PETIT TESSON/MAXPPP.

Après quelques quatre-vingt-dix minutes d'interventions artistiques diverses et variées – chorégraphie hip hop de Blanca Li, textes lus par Michel Piccoli ou Denis Podalydès, numéro de jeunes circassiens, fresque taguée live, refrain « On rêve d'une vie meilleure » chanté par les Neg' Marrons... – François Hollande a déroulé les grandes lignes de son programme culturel. Du spectacle vivant au patrimoine, en passant par le numérique, la francophonie ou encore le livre, le candidat s'exprimait devant quelques-uns des soutiens indéfectibles du Parti socialiste depuis plusieurs décennies – Juliette Greco, Michel Piccoli ou Pierre Bergé – ou de plus récentes recrues, comme l'humoriste Gérald Dahan, qui après avoir apporté son soutien à Nicolas Sarkozy en 2007, en livrait hier soir une caricature en névrosé rongé de tics.

Rendant hommage à « l'ambition culturelle » de la gauche, notamment aux dates historiques de 1936 ou 1981, François Hollande a rappelé la nécessité de « promouvoir la culture par la culture ». Il a ensuite mené une critique en règle de la politique sarkozyste en la matière – réductions budgétaires, « culture du résultat », absence de grands projets – et « l'accumulation de mauvais symboles ». Maître du bon mot, le socialiste a déploré « cette moquerie des chefs-d'œuvre de la littérature, au prétexte d'une scolarité difficile » et ironisé au sujet de La Princesse de Clèves, roman peu au goût du président de la République : « Jamais princesse dans l'histoire de la République aura reçu autant de soutien populaire ». Assez maladroitement, il estimait : « L'œuvre du candidat sortant va finir au musée ».

Passant ensuite à son programme en tant que tel, François Hollande a affirmé vouloir « rétablir l'autorité du ministère de la Culture ». Après avoir égrené une série de grands principes sur l'accès de la culture à tous, ou la liberté qu'elle permet, il a annoncé plusieurs intentions concrètes : contrat de générations étendu à la culture, résidences d'artistes dans les institutions publiques (scolaires comprises), définition d'un « nouveau cadre économique et juridique » remplaçant la loi Hadopi, loi d'orientation sur le spectacle vivant, enseignement artistique à l'école, prix unique du livre numérique, principe d'inaliénabilité des œuvres du patrimoine, nomination indépendante des présidents de chaînes...

Proposition symbolique mais forte, le renforcement de l'Institut français à Athènes, en soutien à la Grèce en crise, fit partie des points forts d'un discours dense et pragmatique, auquel manqua un soupçon de lyrisme, un certain souffle à même de porter le débat sur le terrain de l'imagination.

Voir la vidéo du discours de François Hollande au Cirque d'hiver :

Génération Création: intervention de François... par francoishollande

AJOUTER UN COMMENTAIRE