Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 SEYDOU KEÏTA

31/03/2016 > 11/07/2016

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_2 CHEFS-D’ŒUVRE DE BUDAPEST

09/03/2016 > 10/07/2016

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_3 ENTRE SCULPTURE ET PHOTOGRAPHIE

12/04/2016 > 17/07/2016

Musée Rodin - Paris - PARIS
expo_cercle_4 DANS L'ATELIER

05/04/2016 > 17/07/2016

Petit Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

Audio, Video… Vintage !

Aurélie Laurière 14 mars 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Vidéo Vintage, un titre qui attire l’oreille pour une expo qui flatte l’œil. Jusqu’au 7 mai prochain, la vidéo, ce médium-caméléon vecteur par excellence de la modernité, s’installe confortablement au Centre Pompidou pour nous proposer un voyage dans le temps.

Au total, ce sont plus de 70 bandes vidéo d’une cinquantaine d’artistes phares qui sont présentées. Les bornes temporelles : 1963-1983, soit vingt années durant lesquelles la technique se perfectionne et le médium se plie aux principaux courants de l’art contemporain (performance, Fluxus, art minimal, conceptuel et post-conceptuel).

Ant Farm, Media Burn, 1975, Coll Centre Pompidou, Mnam/Cci.

La grande originalité de l’expo ? Accueillir la vidéo au musée en grande pompe. Pour l’occasion, seize salons vintage ont été imaginés. Papier peint à fleurs, fauteuils en cuir, coussins douillets, poufs moelleux, fiches explicatives discrètement glissées dans de jolis porte-revues : on remonte le temps et surtout on le prend, afin de regarder les vidéos de A à Z. Au-delà de son côté plaisant, cette scénographie atypique soulève des questions importantes concernant notre perception du médium vidéo et la place qu’on accorde à ce dernier au musée. Sélection de vidéos choc.

Chris Burden, Shoot, 1971 (extrait).

Dès les années 1960, et l’apparition du Portapack (un magnétoscope portable), certains artistes se filment en feedback dans leur atelier ou enregistrent leurs performances les plus folles. Méditations sur le temps et l’identité sont alors au rendez-vous. Dans la vidéo ci-dessus, l’artiste américain Chris Burden se fait volontairement tirer dessus par un ami.

Ant Farm (Chip Lord, Doug Michels, Curtis Schreier), Media Burn, 1975 (extrait).

Au cours des années 1960-70, la vidéo rencontre un média en pleine évolution, la télévision. Coup de foudre en demi-teinte : quand on laisse l’antenne à des artistes, on s’expose à ce qu’ils mettent en images une réflexion – souvent critique – sur le support. Media Burn, une vidéo du groupe d’architectes américain Ant Farm, met en scène une Cadillac fonçant à toute allure dans un mur de télévisions. Une attaque frontale de la culture de masse américaine.

Toshio Matsumoto, Mona Lisa, 1973.

Enfin, d’autres artistes, à l’instar de Toshio Matsumoto, explorent les possibilités techniques qu’offre le médium vidéo. Ici, le Japonais nous propose une Mona Lisa psychédélique mais imperturbable.

VIDÉO VINTAGE

08/02/2012 > 07/06/2012

Centre Pompidou

PARIS

L’exposition VIDÉO VINTAGE présente une trentaine de vidéos réalisées en Europe, aux États-Unis, au Brésil ou encore au Japon au co...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE