Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » Instantanés

Le MoMA numérise et diffuse sur Internet les fresques de Diego Rivera

Club Innovation Culture 13 février 2012

En 1931, le MoMA de New York invitait Diego Rivera à peindre pendant six semaines une série de fresques murales. Plus de quatre-vingt ans plus tard, l’institution rend hommage à l’artiste mexicain avec son exposition Diego Rivera : Murals for the Museum of Modern Art. À cette occasion, un site événementiel a été créé pour (re)découvrir les œuvres mais également prolonger la visite de l’exposition.

Les internautes peuvent désormais explorer les huit œuvres originales de Diego Rivera via un site développé par l’agence Bluecadet. Les fresques sont accessibles en très haute définition avec une possibilité de zoom impressionante. Une précision qui permet de distinguer les marques du temps sur les œuvres. Des hotspots, ciblés sur l’œuvre, peuvent être développés avec des commentaires audio ou rapprochés avec des documents iconographiques qui apparaissent sur la droite. Ce dispositif va ainsi plus loin que l’aide à la visite et se révèle une véritable ressource d’informations sur les travaux et inspirations de Diego Rivera.

Un menu de navigation permet d’accéder rapidement à la chronologie de l’artiste mais également de retrouver les lieux visités par Diego Rivera lors de son voyage à New York entre 1931 et 1932, via une carte interactive. Des photographies et archives plongent les internautes dans l’époque et laissent imaginer ce que l’artiste a pu découvrir. Une deuxième rubrique présente les matériaux et techniques utilisés à l’aide de vidéos ou des modules très réussis qui colorent la fresque au passage du curseur. Des commentaires audio, des vidéos ou documents iconographiques complètent l’analyse de ces œuvres.

In situ, chaque œuvre est accompagnée d’un QR Code (code-barre lisible sur smartphones) qui redirige instantanément vers la fiche détaillée du site internet. Un aller retour interactif et ludique qui apporte une médiation numérique très innovante à l’exposition.

Simon Hübe pour

Sur le même sujet : Cranach Digital Archive dévoile plus de 400 oeuvres de l'artiste en ligne

AJOUTER UN COMMENTAIRE