Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

Le 13 sur son 31 : Marseille-Provence dévoile son programme

Aurélie Laurière 24 janvier 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Quatre-vingt-dix millions d’euros, 97 communes, 10 nouveaux équipements culturels, 40 chantiers de rénovation, 300 événements, 80 expositions… Pour être à la hauteur de son titre de capitale européenne de la culture en 2013, Marseille n’a pas lésiné sur les moyens.

Une capitale européenne de la culture ? Un concept né dans les années 1980, signé Melina Mercouri et Jack Lang, qui vise à favoriser les échanges culturels. Un an avant le coup d’envoi officiel, l’association Marseille-Provence 2013 vient de révéler les grands axes de son programme, avec, en prime, une farandole de chiffres. Alors que les procédures administratives ont laissé place aux grues sur 140 kilomètres de côtes, il est temps de faire le point sur un événement qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Palais Longchamp © Ville de Marseille.

Des travaux à la pelle

Constructions, rénovations, extensions : en ce début 2012, c’est l’ensemble du territoire de Marseille-Provence 2013 qui fait peau neuve. À quelques centaines de jours du début des festivités, 50 chantiers de réhabilitation ou de construction d’équipements culturels ont démarré pour un investissement global de 600 millions d’euros.

Chantier du MuCEM © Akram Belaid.

Sont attendues avec impatience : les inaugurations du MuCEM (le musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée auquel Nicolas Sarkozy présente aujourd’hui ses vœux), du CeReM (Centre régional de la Méditerranée), et du Hangar J1 sur les Docks – le tout à Marseille –, ainsi que l’ouverture complète au public du Camp des Milles à Aix-en-Provence. Côté extensions, le musée départemental de l’Arles Antique (Arles) et le musée Granet (Aix-en-Provence) poussent les murs, tandis que la Friche marseillaise La Belle de Mai se dote d’un nouvel espace de 4000 m², et que le FRAC du cru prend ses aises dans de nouveaux locaux à la Joliette. Pour tenir le cap face à un tel vent de nouveauté, les institutions bien installées s’offrent un petit coup de jeune, à l’instar du musée des Beaux-Arts de Marseille ou de la Fondation Vasarely, à Aix-en-Provence, qui profite de l’événement pour remettre aux normes ses équipements et restaurer sa structure architecturale.

… pour des expositions tous azimuts

Si les lieux culturels se mettent ainsi sur leur 31, c’est, bien sûr, pour recevoir une foule d’événements –  expositions, danse, théâtre, concerts – tout au long de 2013. Divisé en trois volets, et articulé autour du thème de la culture méditerranéenne, le programme annonce 80 expositions, dont certaines, incontournables.

Vue intérieure du Hangar J1 © Akram Belaid.

De janvier à mai, Marseille-Provence « accueille le monde ». Hommage au cosmopolitisme de la région, ce premier épisode nous promet de belles découvertes, avec un parcours d’art contemporain dans les rues d’Aix-en-Provence, et l’exposition de La Belle de Mai,  Ici, Ailleurs, consacrée aux artistes contemporains du pourtour méditerranéen. Pour le deuxième chapitre, Marseille-Provence s’offre « à ciel ouvert ». À partir du mois de juin, l’exposition Le grand atelier du Midi réunissant plus de 200 toiles de Van Gogh, Bonnard, Cézanne ou Picasso, éclipse (forcément) un peu les autres rendez-vous. Albert Camus  à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence ou Le Corbusier au Hangar J1… Pour conclure l’année en beauté, Marseille-Provence célèbre, de septembre à décembre, les « mille visages » de tous ceux qui ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE