Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_5 MACHINES À DESSINER

25/10/2016 > 26/02/2017

Musée des Arts et Métiers - PARIS

LA NEWSLETTER

Tous à pois : les Spot Paintings de Damien Hirst envahissent le monde

Magali Lesauvage 14 janvier 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

De Hong Kong à New York, en passant par Rome, Paris, Athènes, Londres et Los Angeles, les quelque 300 compositions à pois de l’artiste britannique Damien Hirst ont envahi simultanément, jeudi 12 janvier, les onze succursales de la galerie Gagosian dispersées dans sept villes du monde. Une accumulation et une opération de com’ futée qui va de pair, paradoxalement, avec la volonté de l’artiste de « ne rien produire ».

Vue de l’exposition Damien Hirst : The Complete Spot Paintings 1986-2011, galerie Gagosian, Paris.

The Complete Spot Paintings 1986-2011 réunit vingt-cinq ans de production : des toiles blanches de tailles et de formats variables, sur lesquelles l’artiste a réparti des ronds de couleurs, ordonnés selon une grille virtuelle plus ou moins dense. Une « ubi-exposition » aussi inédite que mégalo (pour les fans, toute une série de produits dérivés est aussi à vendre à la boutique Colette), qui réunit l’un des grands mastodontes du marché de l’art, l’Américain Larry Gagosian, et Damien Hirst, ex-Young British Artist célèbre pour ses animaux saisis dans le formol ou ses armoires pharmaceutiques, et les prix faramineux qu’ils atteignent.

Vue de l’exposition Damien Hirst : The Complete Spot Paintings 1986-2011, galerie Gagosian, Paris.

Les Spot Paintings, sortes de all-over à la fois stricts et joyeux, produisent un effet assez saisissant sur la rétine, un peu comme des tests de daltonisme. Le blanc immaculé et la lumière très sophistiquée, irréelle, présents dans les salles de la galerie Gagosian, rue de Ponthieu, à Paris, confèrent aux œuvres un aspect quasi clinique. Après Georges Seurat et Yayoi Kusama, la version hirstienne du pois est pourtant, selon l’artiste, « seulement une façon de saisir la gaîté de la couleur ». Après le néo-impressionnisme scientifique et les hallucinations créatives, la volonté de « ne rien produire », dixit Hirst himself

Comme si la répétition du motif visait, plus qu’à l’abstraction formelle, au néant définitif en art. Une ambition paradoxale lorsque l’on connaît la cote délirante, bien réelle cette fois-ci, de l’artiste, et qui ne risque pas de faiblir, grâce notamment à des opérations de communication aussi bien ficelées que celle-ci.

Les Spot Paintings de Damien Hirst sont à voir à la galerie Gagosian, à Paris, 4 rue de Ponthieu, jusqu’au 18 février. A noter le petit jeu amusant pour riche globe-trotter qui consiste à faire tamponner une carte (à points) dans chaque espace de la galerie Gagosian, avec à la clé, une impression signée par l’artiste. A vos jets.

DAMIEN HIRST

12/01/2012 > 10/03/2012

Gagosian Gallery

PARIS

« Imaginez un monde de points. A chaque fois que je réalise un tableau, c’est comme si une pièce de cet univers en était découpée. I...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE