Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Walkerart.org : le musée au cœur de la conversation globale

Magali Lesauvage 26 décembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le Walker Art Center de Minneapolis, musée d’art contemporain de taille moyenne, est en train d’accomplir une petite révolution dans le domaine de l’Internet culturel grâce à son site, walkerart.org.

Le musée, dès son invention au XVIIIe siècle, a été pensé comme contenant métonymique du monde. L’idée des Lumières fut que dans le musée idéal, mêlant objets fabriqués par l’homme et spécimens issus de la nature, on trouverait un peu de tout, et que chaque élément de ce tout serait la clé d’un savoir, une voie vers le partage universel des connaissances. Rôle que remplit aujourd’hui Internet – et encore n’en sommes nous qu’aux débuts – en tant que source quasi infinie de données.

Que doit donc être un site internet de musée ? La réponse la plus logique, compte tenu de sa mission première mentionnée plus haut, serait : un agrégateur de contenus. C’est le projet dans lequel s’est engagé le Walker Art Center de Minneapolis, qui pourrait bien révolutionner l’approche muséale d’Internet. Les sites web de musées sont en effet, pour la plupart, de simples vitrines, dans lesquelles on retrouve les infos pratiques, l’agenda des événements, parfois les collections ou des animations pédagogiques multimédia (voir par exemple le nouveau site du musée du Louvre). Ils parlent du musée au visiteur, le sens de lecture va de l’objet au regardeur, pas l’inverse.

Et si on inversait le regard ? Si le monde extérieur entrait au musée, via son site internet ? Grâce à l’ouverture aux sources de contenus externes, le Walker Art Center veut devenir un « idea hub », un agglomérat d’idées, une sorte d’hyper-quotidien de la culture et de sujets connexes. Pour beaucoup de commentateurs, ce site, mis en ligne le 1er décembre, est une véritable révolution : carrefour, point nodal, « cluster », rhizome, les qualificatifs tendent à désigner walkerart.org comme une nouvelle étape pour le web culturel.

Pour le blogueur Museum Nerd, « le site du Walker annonce un avenir dans lequel la visite du musée n’est pas le plus important ». Ce qui change la donne : un contenu propre éditorialisé (c’est-à-dire sélectionné, organisé, interconnecté), combiné à des contenus externes agrégés, provenant de sources mainstream comme le New York Times ou de blogs confidentiels, visibles sur la page d’accueil dans une section « Art News from Elsewhere ». Le musée se place ainsi « au centre de la conversation globale sur l’art contemporain (…), que l’on aille visiter le musée ou pas ».

Le site du Walker Art Center ne parle plus seulement du musée lui-même, mais peut potentiellement évoquer tous les sujets, et ainsi s’adresser à chacun. Virtualisé, le musée est à la fois au centre de tout et partout, universel.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE