Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Île Seguin : un « pôle d’excellence » artistique pour 2015

Magali Lesauvage 19 décembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Six ans après l’abandon officiel du projet de la Fondation de François Pinault, qui a préféré les rives du Grand Canal de Venise à celles de la Seine, sur l’île Seguin à Boulogne-Billancourt, le projet d’aménagement d’un « pôle d’excellence » artistique avance.

Le projet artistique de l’île Seguin, dont les travaux devraient commencer en 2012 pour une livraison en 2015, voit ses contours se dessiner petit à petit, ainsi que le rapporte aujourd’hui Roxana Azimi dans Le Quotidien de l’Art.

Vue de la maquette du projet de l’île Seguin, Boulogne-Billancourt © Ateliers Jean Nouvel.

Déployé dans un bâtiment modulable de 25.000 à 30.000 m² conçu par l’architecte star Jean Nouvel, responsable de l’aménagement de cette « île de tous les arts », le lieu (qui porte pour nom de code R4, en référence à la fameuse voiture issue des usines Renault, rasées en 2005), se veut « ouvert et polyvalent », selon Nelly Wenger, directrice de la société immobilière du site. L’idée sous-jacente est non pas celle d’un centre d’art contemporain, mais d’un « pôle d’excellence » réunissant divers métiers artistiques. Un « plateau création » de 800 m² accueillera des ateliers pour les artistes en résidence, qui bénéficieront sur place de toute l’infrastructure nécessaire à la production de leurs expositions (montage, maquettes, menuiserie, etc.).

Quelque 1200 m² seront consacrés aux expositions, 6000 aux réserves et 700 à une salle de conférence. Originalité du projet, une vingtaine de galeries disposeront d’environ 30 m² chacune. Le privé s’imbrique donc dans le public, avec une halle de 1500 m² et des salles de vente à louer.

Grand jardin couvert, projet de l’île Seguin © Ateliers Jean Nouvel.

Le coût total de l’opération est chiffré, de manière très large, entre 50 et 100 millions d’euros. Cette sorte de cité des arts devrait s’inscrire dans le projet Île Seguin – Rives de Seine mis en œuvre par la ville de Boulogne et le département des Hauts-de-Seine, très attendu mais aussi rejeté par diverses associations de riverains et de protection de l’environnement (notamment Sauvons l’île Seguin) : au milieu de cinq très hautes tours (100 à 120 mètres) de bureaux et d’un hôtel (qui représentent les deux tiers des 335.000 m² à construire) qui parsèment sept hectares d’espaces verts, devraient également voir le jour deux salles de concert, des commerces, un pôle consacré au cinéma et un autre aux arts numériques.

Un projet qui a entraîné il y a quelques mois la démission du premier adjoint au maire et de l’adjoint à la culture de Boulogne… Mais aussi un projet que l’on a hâte de voir sorti de terre, pour pouvoir juger sur pièces.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE