Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Samouraï : une culture de la guerre en trois films

Magali Lesauvage 15 novembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le musée du quai Branly accueille jusqu’au 29 janvier 2012 la fascinante collection d’armures de samouraïs de Gabriel Barbier-Mueller. Au-delà de la magnificence de ces panoplies anciennes, c’est toute une culture extrêmement codifiée, celle de cette caste de guerriers du Japon féodal, qui est évoquée. Toujours très présente dans le Japon actuel, l’éthique samouraï (compilée notamment dans le fameux Hagakure de Jôchô Yamamoto, ouvrage daté du début du XVIIIe siècle et reprenant le code du guerrier, ou bushido) a influencé de nombreux créateurs occidentaux, en particulier des cinéastes – en dehors des films de samouraïs proprement dits. Démonstration en trois films.

Le Samouraï, Jean-Pierre Melville (1967)

La solitude est ce qui caractérise le guerrier samouraï. Dans le film de Melville, Alain Delon joue un héros épuré, qui semble dénué de sentiments, prêt à affronter la mort sans ciller. Il semble connaître par cœur ce précepte contenu dans le livre I du Hagakure : « Tenu de choisir entre la mort et la vie, choisis sans hésiter la mort. Rien n’est plus simple. Rassemble ton courage et agis ».

Star Wars, George Lucas (1977-2005)

George Lucas, fondateur de la saga Star Wars, revendique l’influence de la culture japonaise sur son travail, en particulier de l’univers des samouraïs et du cinéma d’Akira Kurosawa (ainsi qu’il l’explique dans cette vidéo). Dans La Guerre des Etoiles, les références formelles sont évidentes : les chevaliers Jedi sont habillés en kimonos, le casque et l’armure de Dark Vador rappellent furieusement ceux des samouraïs, tandis que les combats à l’épée laser sont copiés sur les affrontements au sabre des arts martiaux japonais. Sans parler du rapport maître-élève entre Yoda et les Jedi, directement inspiré de l’apprentissage de l’art de la guerre japonais.

Ghost Dog, la voie du samouraï, Jim Jarmusch (1999)

Jim Jarmusch s’inspire directement de Jean-Pierre Melville pour son film centré sur le destin d’un personnage féru de culture samouraï, et entièrement dévoué à son maître, jusqu’au sacrifice final. Ghost Dog est entrecoupé d’extraits du Hagakure et de musique hip hop, plongeant l’ascèse personnelle du héros interprété par un Forest Whitaker fantomatique dans le contexte social d’un ghetto urbain du New Jersey.

SAMOURAÏ

08/11/2011 > 29/01/2012

Musée du quai Branly

PARIS

L’exposition rassemble, pour la première fois en Europe, un nombre significatif d’armures de guerriers japonais appartenant à la colle...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE