Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 FRANÇOIS 1ER ET L'ART DES PAYS-BAS

18/10/2017 > 15/01/2018

Musée du Louvre - PARIS

LA NEWSLETTER

Body Painting et petits clips entre amis

Magali Lesauvage 10 novembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Une chanson pop plutôt proprette (mais plus cruelle qu’il n’y paraît au premier abord), par un duo déshabillé, en provenance de l’hémisphère sud – le chanteur australien Gotye, à la voix un peu 80’s évoquant un mix entre Sting et Peter Gabriel, et la Néo-Zélandaise Kimbra –, dans une mise en scène arty, c’est la bonne recette pour obtenir en quelques semaines plus de 15 millions de vues sur Youtube.

Ce qui nous intéresse ici, c’est le travail d’Emma Hack, du body painting assez raffiné, à base de grandes formes abstraites géométriques qui apparaissent d’abord en toile de fond avant de recouvrir les corps des interprètes.

Le succès de la chanson a, nécessairement, entraîné une série de parodies savoureuses, tant pour ses paroles, que pour son clip lui-même. L’une des meilleures est sans doute celle-ci, par un sosie de Julien Doré, mais on aime bien aussi celle-là ou encore celle-ci. Le body painting se révèle ici être, en somme, une bonne occasion de se mettre à nu entre amis.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE