Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Pour l’amour de l’art : la saga des Stein au Grand Palais

Magali Lesauvage 6 octobre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Rarement le Grand Palais aura été comblé d’autant de chefs-d’œuvre de l’art moderne, signés Cézanne, Picasso, Matisse, Renoir, Picabia… Avec l’exposition L’Aventure des Stein, l’institution parisienne propose un parcours exemplaire dans l’intimité de ces grands collectionneurs. Portraits de famille.

Possédant un « nez » remarquable pour l’art d’avant-garde, Michael, Leo et Gertrude Stein, trois des cinq enfants d’un couple d’origine allemande établi dans la région de San Francisco, partagèrent pendant plusieurs décennies leur amour de l’art. Américains installés à Paris au tout début du XXe siècle, il furent parmi les premiers à acheter des œuvres de Matisse et Picasso, et constituèrent une collection exceptionnelle.

S’il fallait assigner à chacun un rôle, Michael, l’aîné, serait l’homme d’affaires, Leo, de sept ans son cadet, l’amateur éclairé, et Gertrude, la plus jeune, l’artiste de la famille… Au commencement, il y a Leo, avant-dernier enfant de la dynastie Stein. Après avoir vécu une partie de son enfance en Europe, il étudie le droit à Harvard et suit des cours de médecine avec sa cadette Gertrude, avant de partir étudier l’art en Europe, notamment à Florence, où il se passionne pour la Renaissance italienne. En 1902, âgé de 30 ans, Leo Stein s’installe à Paris et commence très rapidement à acheter, notamment chez Ambroise Vollard, des œuvres de Cézanne, Matisse et Picasso. Les murs de l’appartement qu’il partage avec sa sœur se tapissent rapidement de leurs toiles. Les « samedis » du 27, rue de Fleurus, près du jardin du Luxembourg, deviennent une institution, où l’on parle d’art et de culture, et où l’on croise des artistes, mais aussi l’intelligentsia des Années folles – Hemingway, Ezra Pound, Scott Fitzgerald…

Gertrude, la plus jeune de la famille, est aussi la plus connue. Son extraordinaire portrait peint par Picasso, prêté au Grand Palais par le Metropolitan Museum de New York, n’est sans doute pas étranger à cette célébrité. Écrivain, poète et muse, elle vit au grand jour son homosexualité, partageant sa vie avec Alice Toklas, et met en place une œuvre littéraire exigeante – à l’exemple du fameux vers « Rose is a rose is a rose is a rose ». Avec l’installation, dès 1910, d’Alice dans l’appartement de Leo et Gertrude, les liens entre le frère et la sœur se distendent. En avril 1914 ils décident de ne plus vivre ensemble, et la collection doit être partagée. Leo prend les Renoir et les Matisse, Gertrude choisit plutôt les Picasso et les Cézanne. Leo part à Florence où il devient un historien de l’art reconnu, Gertrude reste à Paris, pour devenir l’une des grandes figures littéraires de l’entre-deux-guerres.

L’aîné, Michael, n’est pas resté le plus célèbre des enfants Stein, mais fut pourtant, avec son épouse Sarah, un collectionneur hors pair. Le couple s’installe à Paris en 1904, avec leur fils Allan, alors âgé de neuf ans. Mécènes de Matisse, ils possédèrent une quarantaine de ses œuvres, notamment deux toiles exceptionnelles visibles dans l’exposition : la spectaculaire Femme au chapeau du Salon de 1905, acheté à Gertrude en 1915, aujourd’hui conservée au San Francisco Museum of Modern Art, et Nu bleu : souvenir de Biskra, de 1907, provenant du Baltimore Museum of Art. Ayant perdu une partie de leur collection pendant la Première Guerre, Michael et Sarah Stein retournent aux Etats-Unis en 1935, après s’être fait construire en banlieue parisienne une villa très moderniste signée Le Corbusier.

Dans la décennie suivante, la fratrie des Stein s’éteint progressivement. Les œuvres de leur remarquable collection, disséminées dans les plus grands musées du monde, sont rassemblées aujourd’hui sur les cimaises du Grand Palais, après avoir été montrées cet été au San Francisco Museum of Modern Art, et avant de rejoindre au printemps prochain le Met, à New York.

Le catalogue de l’exposition L’Aventure des Stein. Matisse, Cézanne, Picasso, est publié sous la direction de Cécile Debray par les éditions Rmn-Grand Palais, Paris, 456 p., 455 ill., 50 euros.

MATISSE, CEZANNE, PICASSO…

05/10/2011 > 22/01/2012

Galeries nationales du Grand Palais

PARIS

D’origine américaine, les Stein s’installent à Paris au début du XXe siècle : Gertrude, écrivain d’avant-garde, avec son frère L...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE