Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

10ème édition de Nuit Blanche Paris le 1er octobre

exponaute 30 septembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+
Avis à tous les noctambules présents à Paris ce samedi 1er octobre : la Nuit Blanche fête son 10ème anniversaire ! Pour l’occasion, cette édition 2011 propose quatre parcours conçus chacun à l’échelle de la promenade et reliés toute la nuit par les lignes 12 et 14 du réseau RATP.

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

À un premier pôle centré  autour de l’Hôtel de Ville s’ajoutent trois nouveaux parcours investissant le nord de la capitale :  Batignolles – Pigalle, la Nouvelle Athènes – Saint-Georges, Montmartre – Anvers. Faisant la part belle à des talents confirmés, mais aussi à des personnalités encore peu connues du grand public, les directeurs artistiques Alexia Fabre et Frank Lamy ont convié pas moins d’une trentaine d’artistes internationaux (artistes invités), auteurs pour la plupart d’une œuvre spécifique. Plus d’une cinquantaine de projets associés contribuent cette année encore à renforcer la diversité et le foisonnement de l’événement. Rendez-vous culturel de la rentrée, Nuit Blanche 2011 s’annonce à nouveau comme un grand moment de partage, de découvertes et de rencontres uniques, sous le signe de l’émerveillement et du plaisir de la découverte.

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Notre sélection par quartier…

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Quartier Hotel de Ville[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Hotel d’Albret (31 rue des Francs-Bourgeois, 4ème) : Pierre Ardouvin propose une Purple Rain, inspirée de la chanson de Prince (1984) et du film éponyme réalisé par Albert Magnoli, et invite le visiteur à plonger au coeur même de l’oeuvre et à cheminer sous une pluie fine de couleur mauve, en musique et un parapluie à la main. Let’s sing in the rain !

[hana-code-insert name=’separateur’ /]Bibliothèque historique de la ville de Paris (24 rue Pavée, 4ème) : Vincent Ganivet convie le visiteur dans la cour de la Bibliothèque historique de la ville de Paris qui accueille une sculpture en parpaing, intitulée Caténaires 4.1.2 et constituée d’arches autoportantes à la limite du point de rupture et de l’effondrement. Sa sculpture à l’équilibre irréel, joue sur les différents points de vue, les effets d’échelle et les proportions. Elle évoque tout autant les chantiers de construction que les jeux de Lego© de notre enfance. [hana-code-insert name=’separateur’ /]

Quartier Batignolles-Pigalle

La Machine (90 boulevard de Clichy, 18ème) :  Douglas Gordon propose une installation vidéo inédite Henry rebel drawing, qui donne à voir le corps de l’acteur Henry Hopper en proie à des émotions extrêmes. Cette oeuvre est une réflexion sur le corps comme espace de projection et d’expression. A méditer…

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Murs pignons (face au 82 et 85 rue de Rome, 8ème et 17ème) : Grande Image Lab propose à onze jeunes créateurs d’investir avec leurs projections grand format deux façades voisines, aux silhouettes très parisiennes le long de la tranchée des voies de la SNCF de la gare Saint-Lazare. Stephen Dean et Michel Verjux se prêtent au jeu à leur tour, avec des propositions inédites. Certains risquent de manquer leur train !

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Quartier La Nouvelle Athènes – Saint-Georges

Lycée Edgar Quinet (63 rue des Martyrs, 9ème) : Avec Dance (All Night/Paris), Mélanie Manchot investit la cour du lycée Edgar Quinet, en mêlant performance participative et tournage. Coiffés d’un casque audio, danseurs professionnels, amateurs et public sont réunis et pourtant isolés, dans ce « mobile clubbing ». Sous l’oeil de plusieurs caméras, la nuit sera ponctuée de temps de démonstration, d’apprentissage et de partage. Une boîte de nuit silencieuse et fugitive…

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

International Visual Theatre (7 cité Chaptal, 9ème) : L’oeuvre présentée par Mircea Cantor est une vidéo de 22 minutes intitulée The landscape is changing (2003). Sa caméra suit un groupe de manifestants albanais brandissant dans les rues de Tirana de grands miroirs qui reflètent la ville alentour et ses façades colorées. Une interrogation sur le régime de réalité fabriqué par l’Histoire et le pouvoir des images…

Quartier Montmartre-Anvers

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Théâtre de l’Atelier (1 place Charles Dullin, accès public 43 rue d’Orsel, 18ème) : Christian Boltanski propose une nouvelle œuvre Demain le ciel sera rouge, réalisée en collaboration avec Jean Kalman, Murielle Bechame et Virginie Colemyn, dont le thème est l’oracle. Dans la salle du théâtre de l’Atelier, des comédiennes déclament des paroles énigmatiques et des vérités contradictoires sur le futur, sortes de pythies ou de sybilles des temps modernes. L’entrée se faisant par l’arrière du théâtre, côté atelier, les spectateurs découvrent alors, telle une apparition,  la comédienne proférant son texte…

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Square Louise Michel (rue du Cardinal Dubois, 18ème) : Renaud-Auguste Dormeuil a choisi d’installer au square Louise Michel son oeuvre I will keep a light burning, qu’il avait réalisée à Rome en janvier 2011 pour les 400 ans de la présentation par Galilée de son téléscope sur le mont Gianicolo. L’artiste y présentait une carte du ciel, composée de 500 bougies, tel qu’il était apparu le jeudi 14 avril 1611. Pour cette 10ème édition de la Nuit Blanche, il a reproduit le ciel du 1er octobre 2111, soit un siècle à l’avance. En scrutant ainsi l’avenir, Renaud Auguste-Dormeuil révèle ce qu’aucun de nous ne pourra voir dans 100 ans…

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

Eglise Saint-Jean de Montmartre (22 rue André Antoine, 18ème) : Réalisée en 2010 pour l’ouverture de la biennale de Liverpool en hommage à l’artiste Felix Gonzalez-Torres, l’installation The Winner Takes It All de Filip Gilissen est adaptée à la crypte de l’église Saint-Jean de Montmartre. Jouant pleinement le jeu de l’attente et de l’événement, cette œuvre s’activera une seule fois durant la nuit. Le passage du 5000ème  visiteur déclenchera une explosion dorée.

[hana-code-insert name=’separateur’ /]

L’équipe exponaute vous souhaite une Nuit Blanche 2011 pleine de découvertes magiques et envoûtantes !
——————————————————————————————————————————————————————–

du 1er au 2 octobre 2011

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE