Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_4 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Paris Première a fêté ses 25 ans au Grand Palais !

exponaute 21 septembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Hier soir, la nef du Grand-Palais a accueilli une exposition éphémère pour célébrer le 25ème anniversaire de la chaîne Paris Première. Retour sur ce verni[pas]sage…

Paris Première se veut « au service de la culture et de la distraction », c’est donc tout naturellement que le 25ème anniversaire de la chaîne a été célébré avec une exposition temporaire organisée par la commissaire d’exposition Arabelle Reille et réunissant 25 artistes et personnalités de mode. Karl Lagerfeld, Jean-Charles de Castelbajac, Daniel Buren, Claude Lévêque, Jean-Michel Othoniel,  le duo de photographes Pierre et Gilles, le grapheur André et la créatrice de la BD Persépolis Marjane Satrapi étaient notamment présents. Ces artistes ont choisi de rendre hommage à la chaîne en présentant à leur façon les thématiques de la programmation de la rentrée.

Karl Lagerfeld a photographié trois visages emblématiques de la chaîne, Elisabeth Quin, Eric Naulleau et Alexandra Golovanoff, juxtaposés dans une oeuvre intitulée Les Jeunes premiers de Paris Première.

La Cabane éclatée de Daniel Buren évoque quant à elle un écran de télévision tridimensionnel que le téléspectateur serait susceptible de traverser.

Le couturier Jean-Charles de Castelbajac a imaginé une Parabole spectraculaire, composée d’un autel surmonté d’un poste de télévision et d’un néon cruciforme, qui invite à une réflexion sur la place actuelle des médias dans notre société. La télévision serait-elle devenue une spiritualité comme une autre?

Fidèles à leur oeuvre, Pierre et Gilles ont pris le parti de mettre en scène un poulbot qui tourne la tête et regarde le spectateur avec candeur alors qu’il est en train d’uriner sur les pavés du vieux Paris.

A l’opposé, Jean-Michel Othoniel nous introduit dans un univers luxeux et glamour avec sa Couronne de la nuit réalisée en perles de verre de Murano, qui évoque les concours de Miss Univers et Miss Monde diffusés chaque année sur Paris Première.

Les 3000 invités réunis sous la verrière de la nef du Grand Palais hier soir ont pu, le temps d’une soirée, contempler ces oeuvres, retrouvez-les dès maintenant sur le site de la chaîne Paris Première.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE