Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Dead Drops : le partage d’expo sur clé USB

Magali Lesauvage 5 août 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Imaginez-vous en vadrouille dans le quartier de Chelsea, à New York, territoire des amateurs d’art papillonnant d’une expo à l’autre en quête de la tendance artistique du moment. Au détour d’une rue, dans un mur de brique typique, vous voyez émerger ce qui ressemble de toute évidence à l’extrémité d’une clé USB. Ne passez pas votre chemin, sortez plutôt votre laptop et fichez-le contre le mur. Un dossier apparaît sur votre écran d’ordinateur, téléchargez-le pour le consulter plus tard, ou ouvrez-le immédiatement et visitez l’exposition virtuelle organisée par le Eyebeam Center for Art + Technology.

Street Show: The Things Between Us est l’une des occurrences du projet Dead Drops, « réseau anonyme de partage de fichiers peer-to-peer et hors connexion dans des lieux publics », initié par l’artiste allemand Aram Bartholl fin 2010. L’idée est simple : placer dans la ville des clés USB, soigneusement collées dans du ciment, et permettre à chacun de venir y puiser les images, documents ou vidéos qu’elles contiennent. Une autre manière de partager l’expérience, qui implique de la part de l’utilisateur une démarche volontaire et fait un joli pied-de-nez à la notion de piratage, tout en modifiant radicalement la manière de concevoir l’espace d’exposition.

Le projet est en train d’essaimer un peu partout dans le monde, le premier Dead Drop en France ayant été placé il y a quelques mois dans le jardin des Tuileries, à Paris.

Suivre le projet Dead Drops sur Twitter.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE