Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

« Forget the Money » : la bibliothèque de Bernard Madoff à la galerie Jousse entreprise

Magali Lesauvage 14 juillet 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Bernard Madoff. Un nom synonyme d’un système devenu fou qui a engendré une crise financière sans précédent, et de la capacité d’un homme à engloutir des fortunes entières, sorte de trou noir du capitalisme qui aura absorbé et détruit plusieurs dizaines de milliards de dollars…

Une responsabilité astronomique pour un seul individu, qui lui vaut une peine de 150 ans de prison… Maître nageur avant de devenir dirigeant de sa propre société d’investissement, Bernard Madoff est aussi un homme comme les autres, comme le prouvent les ouvrages de sa bibliothèque, qui, comme tous ses biens, ont été saisis par le FBI au moment de son arrestation. Mis aux enchères, ceux-ci ont été en partie rachetés par l’artiste français Julien Prévieux, qui les présente actuellement dans l’exposition « Dimensions in Modern Management », à la galerie Jousse Entreprise, rue Saint-Claude, à Paris (jusqu’au 28 juillet 2011).

Julien Prévieux, Forget the Money, 2011. Courtesy galerie Jousse Entreprise, Paris.

L’installation, intitulée Forget the Money (2011), montre principalement des best-sellers et révèle le peu de goût de l’investisseur escroc pour la vraie littérature. Thrillers, livres de cuisine, guides de développement personnel, méthodes de management portent pour certains des titres prémonitoires, comme No Second Chance de Harlan Coben ou White Shark de Peter Benchley. Julien Prévieux s’est amusé à y relever les phrases contenant le mot « money », à partir desquelles il a constitué une liste et une bande sonore, celle d’un épisode tragique de l’histoire américaine.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE