Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Sous le soleil exactement : l’art contemporain et la Côte d’Azur

Magali Lesauvage 7 juillet 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Lier une génération d’artistes à un territoire, une pratique à un espace et à une période donnés, des œuvres à leur contexte de création : c’est ce que proposent de faire conjointement,  à partir du mois de juin et jusqu’à la fin de l’année 2011, une quarantaine de lieux d’art de la Côte d’Azur. De 1951 à aujourd’hui, soixante années d’art contemporain sont passées en revue, prouvant que cette région méditerranéenne ne vaut pas seulement par son héliotropisme, mais aussi comme foyer d’expérimentations artistiques diverses. Sélection d’événements.

La présence de Picasso ou de Matisse sur la Côte d’Azur, le premier à Vallauris ou Mougins, le second à Nice  — comme plus tôt dans l’art moderne fut celle de Gauguin à Pont-Aven, ou de Monet à Giverny —, détermina pour beaucoup de créateurs l’attraction qui les porta à s’installer sur la Riviera.  Simultanément naissait une jeune génération d’artistes (Yves Klein, Arman, Martial Raysse, César, Ben…), qui allait mener, sous le nom de Nouveau Réalisme, l’art français vers ce que l’on nommera rétrospectivement l’« art contemporain ».

La présence dans le Sud-Est du duo de titans Picasso-Matisse (auxquels il faut joindre Fernand Léger, Pierre Bonnard, Paul Signac, Marc Chagall…) aura pour conséquence de placer la peinture au cœur des préoccupations des artistes méridionaux de la seconde moitié du XXe siècle. Déployée dans trois institutions phares de la région, une série de trois expositions, intitulée La Peinture autrement, prend pour sujet de réflexion la peinture elle-même, ses matériaux et ses processus de création, des années 1960, avec l’Abstraction lyrique, les Nouveaux Réalistes et Supports/Surfaces (au musée Fernand Léger de  Biot), aux procédures actuelles (avec Dominique Figarella, Michel Blazy, le groupe BP…), présentées au  musée Chagall, à Nice, jusqu’à l’installation spécialement conçue par l’artiste niçoise Aicha Hamu au musée Picasso de Vallauris, ancienne chapelle médiévale.

Dérivant de cette introspection dans la peinture en tant que médium, la question de la figuration est au cœur de l’exposition Attention à la figure, organisée par Régis Durand et Zia Mirabdolbaghi au château de Villeneuve à Vence. De la matérialité de Jean Dubuffet à la désinhibition de Philippe Ramette, la représentation de l’être humain innerve l’art du XXe siècle. Au MAMAC de Nice, c’est le thème plus vaste encore de la couleur qui est abordé.  L’exposition La Couleur en avant, qui puise dans les réserves du Musée d’Art moderne et contemporain, met en exergue les œuvres d’une cinquantaine d’artistes, de Raoul Dufy à Arnaud Maguet en passant par Ellsworth Kelly ou Daniel Dezeuze. A Nice également, on quitte la peinture pour retrouver, au centre d’art de la Villa Arson, une histoire de la performance, autre mode d’expression dont la récurrence est notable chez les artistes de la Côte d’Azur depuis les années 1950. La manifestation Le Temps de l’action – Acte I rassemble les « historiques » du Nouveau Réalisme, puis court jusqu’à Pierre Pinoncelli, Eric Duyckaerts et Jean-Luc Verna.

Plusieurs dizaines d’autres manifestations sont à découvrir dans divers lieux du territoire, de Barjols à Menton, en passant par Mouans-Sartoux, Saint-Paul-de-Vence, Mougins, Antibes… De la peinture à la performance, de l’atelier à l’espace public, du faire à l’action, la splendide Côte d’Azur, dont le paysage concentre entre ciel et mer une infinie variété de sensations, prouve encore aujourd’hui qu’elle est une terre d’accueil féconde pour l’art et son public.




LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE