Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 KIMONO – AU BONHEUR DES DAMES

22/02/2017 > 22/05/2017

Musée Guimet - PARIS
expo_cercle_3 VALENTIN DE BOULOGNE

22/02/2017 > 22/05/2017

Musée du Louvre - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 CIRCULATION(S) 2017

21/01/2017 > 05/03/2017

104 (Centquatre) - PARIS

LA NEWSLETTER

L’art contemporain vous scandalise ? Commandez une œuvre à vandaliser !

Magali Lesauvage 8 juin 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Comme le note sur son blog Bobig, autoproclamé « artiste contemporain du dimanche », « depuis trente ans, les études montrent une recrudescence du vandalisme des œuvres d’art contemporain. La photographie d’Andres Serrano à Avignon, la sculpture de Pascale Marthine Tayou… Aucune forme d’art n’est épargnée ».

L’actualité récente témoigne en effet de la violence des réactions provoquées par certaines œuvres contemporaines — à comparer cependant avec celles, pas moindres, que suscitent peintures et sculptures plus anciennes, qui ne sont pas non plus épargnées par le vandalisme.

Bobig s’adresse à ceux que l’art contemporain scandalise : « Vous faites partie d’une association contre les expositions dégradantes ou plus simplement l’envie de détruire une œuvre d’art vous titille depuis quelques mois ? N’hésitez plus ! Commandez une œuvre à vandaliser ».

L’artiste propose d’envoyer au commanditaire une peinture monochrome « du plus mauvais goût ». « La suite est simple, explique-t-il. Détruisez l’œuvre en maudissant les institutions officielles de l’art contemporain qui pourrissent la belle jeunesse française ». Vidéo à l’appui, Bobig nous fait la démonstration de ce geste de destruction libérateur :[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=09UEAKIozoQ&feature=player_embedded[/youtube]

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE