Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

En mai, la jeune garde de l’art est à Montrouge

Magali Lesauvage 3 mai 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Avec une belle affiche dadaïste mettant en avant son invité d’honneur, le critique-historien-performeur Jean-Yves Jouannais, le 56e Salon de Montrouge s’annonce volontairement décalé, désinhibé, défricheur. Présenté comme « accélérateur de carrière », le Salon permet de donner chaque année un coup de pouce précieux à plusieurs dizaines de jeunes artistes — ils sont cette année environ 80 (moyenne d’âge : 30 ans), à avoir été sélectionnés par le commissaire artistique Stéphane Corréard et son équipe de critiques parmi quelques 1800 postulants. Ainsi, parmi les exposants de l’an passé, quelques noms restent en mémoire: Julien Nédélec, Farah Atassi, Mathis Collins, Aurélien Mole et Julien Tiberi, Eléonore Saintagnan… Une visibilité très enviable, dans un Salon qui a pris depuis quelques années un salutaire coup de jeune.

Pour quatre semaines (du 5 mai au 1er juin), les artistes de la sélection se partagent les espaces de la Fabrique, 3500 m2 scénographiés par la designer matali crasset. Cinq artistes femmes ont été par ailleurs conviées par Jean-Yves Jouanais à interpréter son Encyclopédie des guerres, compilation orale de réflexions sur le thème de la guerre (l’exposition a pour titre La lanlangue de ta mémère). Un focus sur la photographie est également proposé, avec l’invitation faite par Stéphane Corréard à huit étudiants de l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles.

Le jury, présidé par Antoine de Galbert, remettra trois prix, dont les lauréats bénéficieront d’une exposition personnelle en novembre 2011 dans les Modules Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, au Palais de Tokyo.

——————————————————————————————————————————————————————–

56ème SALON DE MONTROUGE

à la Fabrique

du 5 mai au 1er juin 2011

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE