Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Semaine du dessin : le parcours

Magali Lesauvage 22 mars 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Alors que l’automne est traditionnellement la saison de l’art contemporain et de la photographie à Paris, avec la FIAC et Paris Photo, le début du printemps voit se réunir un type un peu particulier d’aficionados, à savoir les amateurs de dessin. L’occasion pour le spectateur de porter son attention sur la pratique artistique la plus élémentaire, mais pas nécessairement la plus aisée.

Les foires

Au commencement était le Salon du Dessin, véritable institution née il y a vingt ans et installée depuis 2004 à la Bourse, au Palais Brongniart. Cette année (du 30 mars au 4 avril), jouxtant une présentation exceptionnelle du cabinet des dessins du Musée des Beaux-Arts de Rouen, les stands d’une trentaine de galeries d’art ancien et contemporain parmi les plus prestigieuses (Didier Aaron, Berès, Karsten Greve, Thaddaeus Ropac…) proposent les feuilles les plus recommandables d’artistes aussi divers que Bonnard, Zao Wou-Ki, Delacroix, Ingres, Degas, Oudry, Kippenberger, Hockney…

Son pendant ultra-contemporain, Drawing Now (ex-« Salon du dessin contemporain »), retrouve comme l’an passé le Carrousel du Louvre, et accueille plus de 80 galeries pour sa 5e édition, qui se déroule du 25 au 28 mars, quelques jours avant le Salon du Dessin. Une attention particulière est portée aux jeunes artistes et galeries, regroupés sur la Mezzanine, tandis que des projets spéciaux seront présentés dans un espace hors-les-murs, rue de La Boétie.

Deux autres foires « contemporaines » sont à signaler : Chic Dessin, à l’Atelier Richelieu (du 1er au 3 avril), et Dessins Exquis, cadavre exquis gigantesque (100 mètres de long !) réalisé par une cinquantaine d’artiste dans un hôtel particulier de la rue de Richelieu (du 24 mars au 4 avril).

Les expositions

En parallèle de ces divers salons, de nombreux musées, à Paris et en régions, exposent le dessin. Au Musée des Beaux-Arts de CaenL’œil et la passion présente des dessins italiens de la Renaissance issus de collections privées françaises (jusqu’au 20 juin). À Chantilly, le Musée Condé réunit les Clouet de Catherine de Médicis, exceptionnels portraits dessinée de la cour de Valois (jusqu’au 27 juin). L’Institut Néerlandais propose deux expositions très différentes autour du dessin : les œuvres graphiques de Maîtres des Pays-Bas (1500-1700) provenant de la Kunsthalle de Hambourg, ainsi que les estampes et dessins de l’artiste contemporain néerlandais Frans Pannekoek (du 24 mars au 22 mai).

L’« œuvre au noir » du Parmesan : dessins et gravures en clair-obscur est à l’honneur à Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts (jusqu’au 8 mai), tandis qu’on peut retrouver au Louvre les belles feuilles de Pietro da Cortona et Ciro Ferri, réunis dans l’exposition L’Invention baroque, ainsi que les œuvres de Louis de Boullogne, premier peintre du roi (jusqu’au 6 juin).

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE