Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
avatar exposition

Inscrivez vous gratuitement pour vous abonner au lieu Galerie du Centre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Galerie du Centre

© Galerie du centre

Galerie du Centre

  • like

    s'abonner

0 expo en cours

Fermer

Achetez vos billets

    Au pied du Centre Pompidou

    Domaine Art contemporain
    Période XXIe siècle
    Site officiel Galerie du Centre
    Téléphone 0142773792
    E-mail amat0036@libertysurf.fr
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 06/10/2013

      Kriki Maskarade du 3 octobre au 30 novembre 2013

    • 06/10/2013

      > L’EXPOSITION MASKARADE > L’exposition « Maskarade » s’articule autour d’un ensemble de peintures, ayant pour thème récurrent le masque, et d’une sculpture monumentale « Katielo ». On y retrouve le Fuzz, animal polymorphe, telle une marque créée par Kriki dès ses débuts , et dont le projet ambitieux autour de cette espèce en voie d’apparition sera présenté par la Galerie Kamel Mennour en 2000. Dans la dernière série de tableaux rassemblés pour « Maskarade », outre quelques personnages fondateurs de son oeuvre, Kriki met en scène de nouvelles figures : « l’homme feuille Bwaba », « l’homme fibre Bobo », ou encore « La Pompadour Songyé » et « Les Breakers », autant de figures estampillées imaginaires inspirées de rituels africains, d’art classique occidental, de culture hip hop et de robotique avec l’androïde « Topo ». Cette surprenante mixité iconographique, autant dans ses sources esthétiques que dans sa prise avec la réalité de l’art contemporain, fera écrire à Ernest Van Buyender, président du Musée d’Art Contemporain d’Anvers (Muhka) : « Kriki est le seul artiste français dont l’originalité et l’ambition de sa peinture peuvent être compris comme un pont entre Subculture et Haute culture». > A chacune de ses figures évoluant dans des espaces déstructurés de villas d’architectes, ouverts sur un extérieur sans cesse renouvelé, Kriki distribue des rôles particuliers. La présence de jacks traversant l’ensemble de son oeuvre depuis plus de 25 ans, symbolise le désir de connecter tous les éléments fondamentaux du tableau entre eux. Ces représentations de câbles et fiches électroniques tressés, courant d’une peinture à l’autre, renforcent un processus esthétique donnant à penser que nous sommes là, dans de véritables connexions picturales, et non dans des collages de différents fragments plastiques entre eux. A l’évidence, l’exposition « Maskarade » met en réseau les mondes visionnaires de Kriki, où son propre langage connectique et pictural rejoint un langage universel. L’exposition devient alors ce lieu énergique où une multitude de branchements révèlent des univers singuliers, tous construits par de multiples références culturelles, et faits de la sédimentation d’affects qui jalonnent et concrétisent la vie de l’artiste.

    Il est abonné

    • Avatar sabine.berrebi