Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
avatar exposition

Inscrivez vous gratuitement pour vous abonner au lieu Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice (MAMAC) et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice (MAMAC)

Musée d’art moderne et contemporain de Nice

Vue du MAMAC depuis la place Garibaldi

Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice (MAMAC)

  • like

    s'abonner

1 expo en cours

Fermer

Achetez vos billets

    Le programme artistique du musée trouve son articulation essentielle dans le rapport entre le Nouveau Réalisme européen et l’expression américaine de l’Art d’assemblage et du Pop Art. Cette confrontation relève d’une réalité historique attestant de fortes connivences entre ces deux mouvements.

    Les collections du musée en rendent compte : les oeuvres des Nouveaux Réalistes attestent de leur parcours depuis le Manifeste Parisien jusqu’à l’exposition bilan en 1970 en Italie. Les artistes du Pop Art new-yorkais sont présents avec des œuvres significatives.

    L’image emblématique du musée, dans cette même charnière des années 60, est donnée par la salle Yves Klein qui propose un ensemble exceptionnel d’une vingtaine d’oeuvres majeures de l’artiste, grâce au dépôt à long terme accordé par Rotraut Klein et Daniel Mocquay.L’Abstraction américaine est représentée par les tenants de la Post Painterly Abstraction avec Kenneth Noland, Jules Olitski, Larry Poons, mais aussi Morris Louis et Frank Stella ; le Minimalisme par les oeuvres de Sol LeWitt, Richard Serra et le dépôt de l’Etat d’une peinture d’Ellsworth Kelly.

    Les collections témoignent aussi de l’importance du développement des mouvements supports-surfaciens en France, et, plus particulièrement dans la région avec les propositions de Claude Viallat, l’implication de Bernard Pagès, Noël Dolla, Louis Cane et Vincent Bioulès. Sont présents également, Daniel Dezeuze, Marc Devade. Le Groupe 70 prolonge, d’une certaine manière, la trace laissée par Support/Surfaces. Simon Hantaï, Olivier Mosset, Martin Barré s’inscrivent dans le courant d’une certaine abstraction française.

    La Figuration est la motivation essentielle des artistes des années 80. A l’instar des fauves allemands ou de la trans-avant-garde italienne, les artistes de la Figuration Libre vont aborder les thèmes liés à la bande dessinée, aux graffitis, aux slogans de la rue, dans une facture ironique et délibérément naïve.

    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils sont abonnés

    • Avatar elodie.jarrier
    • Avatar niscemie
    • Avatar lucebichet
    • Avatar ludovic.galerie
    • Avatar iac.villeurbanne
    • Avatar face-book
    • Avatar cl.lafuente
    • Avatar jp.chichlian
    • Avatar estelle.bourlaud
    • Avatar dada
    • Avatar hadjer-rfs
    • Avatar danypaille
    • Avatar morisse.marini
    • Avatar usa_sophie
    • Avatar christophe.filippini
    • Avatar yeshenyingpo
    • Avatar jonanac
    • Avatar gerard-haton-gauthier
    • Avatar camillefra
    • Avatar david.desrimais
    • Avatar celine.yvan.5
    • Avatar supreme.castillon
    • Avatar Pavillon de l'Arsenal
    • Avatar priscillatrabac
    • Avatar MarinePich