Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Le Luxe de la peinture

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Le Luxe de la peinture et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Pour cette exposition estivale, Les Dominicaines s’associent avec la revue littéraire « Conférence ». Dans chaque numéro semestriel paru depuis sa création en 1995, la revue publie dans ses cahiers les travaux d’artistes, qu’il s’agisse de réflexions sur l’art, sur l’espace public ou la substance contemporaine des individus. Les choix esthétiques de la revue ont une parenté avec ceux de l’Espace des Dominicaines. Il nous a donc semblé naturel d’unir ces deux instances en un même projet. Les mots choisis pour le titre de l’exposition, Le luxe de la peinture, veulent simplement souligner que la société dite d’abondance où nous nous trouvons manque cruellement et paradoxalement d’objets véritables, et que ceux-ci se présentent en conséquence comme le luxe le plus simple qui lui fait défaut : simple parce que patient, artisanal, amoureux, exigeant, vivant et sensé — comme le travail de la peinture, de la gravure, de la sculpture. « L’art a toujours eu partie liée avec le luxe. Non pas d’abord pour des raisons « sociologiques », liées à l’histoire de la commande, du mécénat ou de la protection des arts ; ni, au premier chef, parce que les œuvres qu’elles constituent sont marquées par la rareté, ou prennent souvent pour thème, dans l’histoire, ce qui porte ce caractère ; mais parce qu’elles sont le luxe même, en ceci qu’elles portent l’expérience du monde à son plus haut degré d’intensité, et qu’elles invitent chaque individu à en enrichir sa propre humanité. À cet égard, un art « non-industriel », un art qui n’est pas affaire de quantités (de visiteurs, de mentions, d’affaires, de réseaux), permet par sa mesure et sa modestie à la fois d’embellir le décor de la vie, par quoi celle-ci se représente à elle-même, cette représentation fût-elle la plus dramatique qui soit, et de pénétrer dans la dimension la plus individuelle et la plus personnelle de l’expérience humaine : restaurant ainsi une richesse d’une autre nature — la seule qui vaille. » Christophe Carraud, directeur de la revue Conférence. Artistes présentés : G de Palézieux, A. Bracquemont, H. Crettien, P.Y. Gabioud, C. Happe, P. Hémery, A. Hollan, C. Illouz, H. Kuhn-Ferruzzi, P. Le Corf, D. Maes, M. Maillard, N. Poignon, A. Porchet, P. Ségéral, Pascal Vinardel.

    Dates 07/06/2014 - 21/09/2014
    Site officiel Espace culturel les Dominicaines
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique