Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Halle Freyssinet

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Halle Freyssinet et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Halle Freyssinet

Incubateur numérique

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Quatre mois avant le début du chantier de transformation de la Halle Freyssinet dans le 13e arrdt de Paris, le Pavillon de l’Arsenal vous invite à découvrir autour de maquettes, de films d’animation et de perspectives inédites, ce projet d’incubateur numérique, futur berceau de l’entreprenariat et de l’innovation, installé au coeur d’un bâtiment remarquable en béton armé précontraint réalisé en 1927 par l’ingénieur Eugène Freyssinet.

    Classée depuis 2012 à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, ce patrimoine est préservé et restauré par Jean-Michel Wilmotte pour « en faire un vaste abri, un parapluie en béton brut où l’ensemble des services nécessaires aux activités de créations digitales sont intégrés dans des containers désolidarisés de la structure»

    Autour de l’exposition présentée à partir du mardi 29 avril 2014, le Pavillon de l’Arsenal proposera des visites guidées tous les week-ends afin de permettre à chacun de découvrir en détail ce projet inédit.

    Le plus grand incubateur du monde

    Paris accueillera en 2016 le plus grand incubateur du monde. La future locomotive de l’entrepreneuriat numérique français siègera au sein de la nouvelle Halle Freyssinet, à Paris, dans le 13e arrondissement. Créé en partenariat avec la Ville de Paris, ce projet financé par Xavier Niel accueillera 1 000 start-ups innovantes. Ces start-ups bénéficieront d’un espace de travail unique, sur 33 747 m2 pour émerger et transformer leurs projets innovants en véritables entreprises de rang mondial.

    Ce projet inédit qui représente une 1re mondiale a pour objectif de permettre le développement d’une nouvelle génération d’entreprises qui seront les succès de demain et dont la France a besoin pour rayonner à l’international et renforcer sa compétitivité. En favorisant les partages d’expériences et de connaissance, ce nouvel incubateur vise à encourager le développement d’un écosystème numérique. Le numérique est un véritable accélérateur de croissance et un facteur clef de la compétitivité française.

    Ce projet va donc permettre à la France de séduire les nouveaux talents, les créateurs et les investisseurs, et ainsi de rayonner dans le paysage numérique international.

    Le contexte

    La Halle Freyssinet est un bâtiment remarquable en béton armé précontraint réalisé en 1927 par l’ingénieur Eugène Freyssinet. Une technique innovante de mise en œuvre du béton a permis de doter cette halle d’une structure porteuse d’une exceptionnelle légèreté, ce qui lui vaut d’être classée depuis 2012 à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

    Cet édifice initialement destiné à abriter les opérations de transbordements train-camions était connecté au réseau ferré de la gare d’Austerlitz. Il est aujourd’hui situé dans le secteur en renouvellement urbain de la ZAC Paris Rive Gauche, en contrebas de la Bibliothèque François Mitterrand dans le 13e arrondissement.

    D’une longueur de 310 mètres pour 58 mètres de large, la Halle Freyssinet est principalement constituée de trois nefs parallèles faites de voûtes minces en béton précontraint dont l’épaisseur peut s’affiner pour atteindre moins de 5 cm au faîtage.

    La présence d’auvents suspendus en débord du bâtiment autorise l’extrême finesse structurelle de l’ensemble en servant de contrepoids, permettant ainsi au squelette de béton d’être optimisé et réduit à la seule expression des forces qui le traversent.

    Le projet, une organisation fonctionnelle

    La prouesse structurelle d’Eugène Freyssinet pour en faire un vaste abri, un parapluie en béton brut où l’ensemble des services nécessaires aux activités de créations digitales sont intégrés dans des containers désolidarisés de la structure. Ils prennent place et rythment l’espace de la halle au gré des nécessités fonctionnelles.

    3 zones distinctes, chacune affirmant une identité propre :

    • En prolongement d’un vaste parvis minéral, un forum de rencontre et de partage numérique comprenant notamment des Lab Fab (imprimantes 3D en accès libre), un auditorium de 370 places et des salles de réunion réservées aux rencontres entre les jeunes concepteurs numériques et leurs partenaires externes potentiels (juristes, banquiers, investisseurs, conseils…).

    • Le cœur de la halle est dédié aux espaces de travail des start-ups. La nef centrale est laissée libre, dégageant ainsi des espaces polyvalents et communautaires tandis que les nefs latérales accueillent l’ensemble du programme fonctionnel sous forme de huit villages accolés. Chaque village est unique, il est composé de containers de services (cuisine, Skype box, salles de réunion…). Les espaces de co-travail sont ouverts et équipés de « tables branches » modulables et connectées.

    • Le dernier tronçon de la halle héberge un restaurant multifonctionnel atypique fonctionnant en service continu 24h/24h. C’est un lieu étonnant et vivant, ouvert sur le monde mais aussi tourné sur son quartier par la présence d’une terrasse exposée au sud qui s’ouvre généreusement sur un jardin étagé. Cette partie de la halle a conservé ses quais et ses voies. Nous réintroduisons un lien mémoriel via les wagons-restaurants qui complètent l’expérience gastronomique, tout comme la présence inédite d’un Robot-Bar qui sert automatiquement des cocktails.

    Ces grands programmes sont traversés par deux passages urbains couverts, véritables vitrines numériques avec des équipements de proximité tournés vers les innovations digitales. Au-delà de favoriser les échanges, ces passages ont pour vocation de créer un lien urbain fort entre deux quartiers aujourd’hui coupés par la présence du faisceau ferroviaire. Enfin, la halle est désenclavée et activée dans la ville par la requalification profonde de ses abords. Outre le parvis au nord et le jardin étagé au sud, deux nouvelles rues latérales où le piéton et le végétal prédominent sont réalisées. Ces rues sont bordées par une série de boutiques dédiées aux jeunes entrepreneurs qui désirent se confronter au public et par des commerces traditionnels qui permettent d’attirer les habitants du quartier afin de nourrir et accompagner les 2 600 jeunes pousses qui colonisent continuellement l’espace de la halle numérique.

    Architectes Wilmotte et associés

    Dates 29/04/2014 - 08/06/2014
    Domaine architecture
    Site officiel Pavillon de l’Arsenal
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique