Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
AMOS GITAÏ

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition AMOS GITAÏ et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

AMOS GITAÏ

AMOS GITAÏ, ARMY DAY HORIZONTAL. ARMY DAY VERTICAL, Galerie Thaddaeus Ropac Paris Pantin

AMOS GITAÏ

ARMY DAY HORIZONTAL. ARMY DAY VERTICAL

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Amos Gitai à la Galerie Thaddaeus Ropac Paris Pantin - 17/04/2014

    /

    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Dans l’exposition Army Day Horizontal. Army Day Vertical Amos Gitai deux films en super 8 intitulés Before & After et Black & White et une série de photographies inédites.

    Dans Before & After l’artiste revient sur un événement survenu en 1973, pendant la guerre de Kippour, alors qu’il n’a que 23 ans : le crash d’un hélicoptère dont il sortira miraculeusement vivant. C’est après cet événement qu’il décide de devenir cinéaste. Le super-8 met en scène la veste militaire qu’Amos Gitaï portait lors de son accident. Cet objet devient « le personnage » central du film.

    Avec la série de nouvelles photographies présentées ici, Amos Gitai poursuit son travail de décryptage et d’autopsie de l’instant où l’expérience du « fait vécu » devient mémoire personnelle. Dans cette démarche, le sujet disparaît au profit de l’apparence de la matière, épaisse et granuleuse, d’une densité extrême, qui traduit les stigmates du temps et induit un aspect pictural.

    Par quels moyens artistiques rendre compte de l’événement, du traumatisme ? Quelles traces laisse-t-il dans la mémoire, quelques semaines après, ou quarante années plus tard? Film et photographie nourrissent réciproquement et simultanément la quête de l’artiste.

    Dates 23/02/2014 - 10/05/2014
    Domaines photographie
    vidéo
    Site officiel Galerie Thaddaeus Ropac - Pantin
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique