Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Vernissage Céramiques

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Vernissage Céramiques et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Vernissage Céramiques

270481_485427701487611_1900298584_n

408406_573624746001239_1641522007_n

944383_573624426001271_428274139_n

995272_684147551615624_1740860665_n

1527125_728332337197145_49236245_n

1546321_684150114948701_179972025_n

Vernissage Céramiques

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    A compter du 10 Avril, Martine Bonnaventure et Claire Arnaud présenteront une exposition permanente de céramiques. Pour ce premier vernissage à la Galerie Atelier 28, quatre artistes céramistes sont au rendez-vous: Daniel de Montmollin, Xavier Duroselle, Andoche Praudel et Tom Charbit. Issus de générations différentes, leurs travaux semblent pourtant se répondre.   Il se dégage dans ces oeuvres une volonté commune de se rapprocher de la nature, plaçant toujours la terre au centre de leur réflexion: Tom Charbit privilégie les motifs naturels pour concurrencer le hasard de la nature; Daniel de Montmollin se distingue par ses techniques d’émaillages à base de cendres végétales et de roches locales; Céladon et rouge de cuivre sont les couleurs de prédiléction de Xavier Duroselle, comme pour signifier sa communion avec les éléments; enfin, il est certain qu’Andoche Praudel tient lui aussi à ce lien naturel, en exploitant directement la terre de sa Corrèze, il en retire une énergie particulière pour donner vie à ses créations.   Le dialogue entre ces céramistes se fait certes autour de la matière, mais il s’attache, dans le même temps, à nourrir une réflexion spirituelle, et se réclame des influences asiatiques: Daniel de Montmollin parle de la profondeur de sa pratique artistique dans ses écrits, quand Xavier Duroselle revendique vouloir suivre “les prestigieuses traces de nos maîtres chinois” et, par le choix d’une voie qu’il qualifie de “classique”, nous transporte dans une forme de sereinité suspendue. Andoche Praudel, de son côté, entretient une relation étroite avec le Japon, dans la vie professionnelle comme personnelle, et pose avec acuité la problématique de la double aculturation Japon/Occident. Tom Charbit n’échappe pas non plus à l’influence de cette tradition japonaise.   Finalement, “la Terre vivante, c’est là le secret des potiers céramistes: l’attachement à leur sol leur permettant de se trouver une unité intérieure au travers des appels incessants des cultures autres” (Robert Deblander, céramiste, dans La revue de la céramique et du verre ). Cette exposition met donc définitivement au coeur de son propos cette “terre vivante”.

    Dates 10/04/2014 - 30/04/2014
    Domaine sculpture
    Période XXe siècle
    Site officiel Galerie Atelier 28
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique