Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
François Rouan

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition François Rouan et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

François Rouan

François Rouan, Bleu et brun sur blanc

1967, papiers gouachés, découpés, pliés et collés sur papier gouaché, rehauts de gouache blanche, 101 x 71 cm, collection particulière

François Rouan, Odalisque Flandres 15

2010, peinture à la cire sur toiles tressées, 186 x 145 cm, collection particulière

François Rouan, Odalisque Flandres 22

2011, peinture à la cire sur toiles tressées, 171 x 150 cm, collection particulière

François Rouan, Odalisque Flandres 4

2009-2010, peinture à la cire sur toiles tressées, 170 x 148,5 cm, collection particulière

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    François Rouan est de ceux qui ont regardé Matisse. Les papiers découpés des années 65-66 en témoignent d’abord : tout a commencé avec ces travaux sur papier, colorés, découpés, entrecroisés, retournés ou tressés. Mais déjà la découpe ne sert pas seulement à quantifier la couleur. Elle devient pour Rouan un outil – ou mieux un modèle – pour arracher le plan moderniste à la tentation du lisse, de la pureté simplificatrice et minimaliste. Des premiers papiers aux toiles tressées de plus en plus complexes des années 69-70, tressées dessus/dessous, dedans/dehors, à trois ou quatre trames, la peinture a fait surface, littéralement. Le champ du tableau se fend et s’ouvre pour produire une épaisseur de sillons et de plis, pour laisser passer du corps. Aujourd’hui, le travail de peinture de François Rouan reconduit ces mêmes procédures de tressage, toujours pour ouvrir le plan du tableau à plus de corporéité, pour affirmer la réalité d’une rugosité, pour faire surgir la présence de corps et de figures non immédiatement identifiables en tant que tels, mais empreints dans la substance même du tableau. L’exposition « La découpe comme modèle » confronte ces deux séquences de travail de peinture de Rouan, distantes de quarante ans : celle des années 1966-70, et la plus récente, celle des années 2007-2011. Au cœur de l’exposition, la présence d’un film spécialement réalisé pour cette occasion intitulé « Odalisque – Flandres » articule ces deux moments, en même temps que la relation entretenue par Rouan avec l’œuvre de Matisse, de Collioure à la Flandre, à travers le corps des modèles

    Dates 03/07/2011 - 18/09/2011
    Domaines art contemporain
    peinture
    Périodes XXIe siècle, XXe siècle
    Site officiel Musée Matisse – Le Cateau-Cambrésis
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique