Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Cabinet Da-End IV

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Cabinet Da-End IV et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Cabinet Da-End IV

Cabinet Da-End IV

DR

Cabinet Da-End IV

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    De la Renaissance à la fin de l’âge baroque, les notables européens ont constitué, sous la forme de cabinets de curiosités, des collections d’objets précieux et énigmatiques produits par l’homme ou fruits de la nature. Pour la quatrième année consécutive, la Galerie Da-End ravive la tradition de ces « chambres des merveilles » (Wunderkammern) en proposant une exposition collective dans laquelle les œuvres d’artistes contemporains conversent avec d’antiques sculptures tribales. Tout comme les cabinets de curiosités originels se voulaient des reproductions du monde en miniature, le Cabinet Da-End IV répertorie, dans ce microcosme qu’est l’espace de la galerie, les multiples visages de la création artistique actuelle. Malgré l’extrême diversité de styles, dans tous les travaux présentés survit l’esprit du Memento Mori qui rappelle aux êtres la fin inéluctable de tout un chacun. Retraçant le cheminement de l’homme, de la naissance à la mort, tout en évoquant nos luttes intérieures et nos croyances profondes, le Cabinet Da-End IV reflète la lucidité parfois inquiète des artistes quant à notre condition. Si les œuvres de l’exposition soulignent notre aptitude à défier le temps qui passe, elles entrainent aussi le spectateur vers des interrogations plus intimes. Volontairement épuré, le Cabinet de cette année ouvre une porte sur le passé tout en s’inscrivant véritablement dans notre époque. Avec une grande virtuosité technique chacun dans leur domaine, les artistes mettent en lumière la décrépitude des êtres et des matières. Cette fragilité de l’existence, tel un fil rouge, traverse leurs œuvres et se voit renforcée par l’utilisation notable de verre, de plumes ou de porcelaine. Une thématique dont l’on retrouve également des résonances dans les peintures, dessins et œuvres vidéo sur le corps, l’enfance, la douleur ou dans les vanités photographiques. La confrontation de ces œuvres aiguise la curiosité, invite le visiteur à la découverte et le conduisent irrésistiblement vers des contrées latentes. Des liens surprenants apparaissent alors, faisant naître l’harmonie au milieu du tumulte. Au sein de ce cabinet contemporain à l’atmosphère universelle, la puissance d’étonnement, mais aussi de trouble, reste intacte.

    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique