Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Japon

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Japon et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Japon

Utamaro, Bijin à sa toilette, 1805 (c) Musée de l'Hôtel Sandelin, Saint-Omer

Utamaro, Bijin à sa toilette

Kimono Uchikake, 18ème siècle, musée Guimet (c) RMN - Grand Palais / Jean-Gilles Berizzi

Kimono Uchikake, 18ème siècle, musée Guimet

Koryusai, Estampe pilier, Le rêve du bonheur, 1770 (c) Musée de l'Hôtel Sandelin, Saint-Omer

Koryusai, Estampe pilier, Le rêve du bonheur, 1770

Armure miniature de samouraï, vers 1800 (c) Paris, Musée de l'Armée, RMN - Grand Palais / Tony Querrec

Armure miniature de samouraï, vers 1800

Kiyonaga, Trois bijin à leur toilette, 1781-84 (c) musée de l'Hôtel Sandelin, Saint-Omer

Kiyonaga, Trois bijin à leur toilette, 1781-84

Kunisada Utagawa, et Gengyo Miyagi, Portrait de l'acteur Sawamura Tanosuke (c) Musée des beaux-arts de Calais

Kunisada Utagawa, et Gengyo Miyagi, Portrait de l'acteur Sawamura Tanosuke

Kunisada, Jeune femme assise au bord de l'eau, 1863-64 (c) musée des beaux-arts de Calais

Kunisada, Jeune femme assise au bord de l'eau, 1863-64

Kunisada, Etape n°54 Otsu (5ème mois), 1852 (c) musée des beaux-arts de Calais

Kunisada, Etape n°54 Otsu (5ème mois), 1852

Kunisada, Portrait d'un acteur Kabuki, 1851 (c) musée des beaux-arts de Calais

Kunisada, Portrait d'un acteur Kabuki, 1851

Japon

La lettre et l'image à l'époque d'Edo (1603-1867)...

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Le musée Champollion de Figeac s’intéresse au Japon à l’époque d’Edo (1603-1867) et plus particulièrement au monde des lettres et des images qui a émergé de cette époque de paix et de prospérité. Cet héritage marqua durablement les artistes occidentaux qui la découvrirent au 19ème siècle, de Manet à Van Gogh. L’exposition est l’occasion de découvrir l’épanouissement des lettres, avec le genre poétique du haïku, et des arts de la scène, avec le spectaculaire théâtre kabuki et le théâtre de marionnettes bunraku. Il sera aussi question de l’art singulier de l’image (la fameuse « image du monde flottant », l’ukiyo-e). Ces estampes, images multiples et bon marché, avaient pour sujets différents aspects des loisirs des grandes villes où se trouvaient les quartiers de plaisir, avec les belles courtisanes qui font la mode, les salles de spectacle aux portraits d’acteurs de kabuki ou de lutteurs de sumo mais aussi les scènes historiques, avec les guerriers ou les héros de la littérature médiévale ou moderne à la mode. Elles représentaient encore les beautés de la nature, et notamment celles qui se présentaient aux voyageurs, les daimyos et leurs troupes, les commerçants ou les pèlerins, le long des routes principales. Les « maîtres » en ce domaine étaient nombreux, de Koryûsai à Kunisada et de Hiroshige à Utamaro. C’est ce « monde flottant », au travers du reflet de ses livres et ses images, mais aussi des objets peuplant ces illustrations - de l’écritoire au kimono, du service à pique-nique au netsuke - que donne à voir l’exposition qui s’ouvre à Figeac le 6 juillet 2013. De grandes collections françaises sont mobilisées pour illustrer son propos : musées Guimet, du Petit Palais et de l’Armée, à Paris, musées de Calais, La Rochelle, Avignon, Loches, Toulouse… et naturellement, le musée Champollion de Figeac lui-même, qui poursuit cette année son voyage à travers le monde des écritures et des civilisations en considérant l’extraordinaire effervescence artistique du pays du Soleil levant à l’époque d’Edo.

    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (4)

    • flore.Diane
    • mariejeanpierre.alloyvidal
    • nadine.deschamps.52
    • patricia.huchot.boissier

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.