Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Les guerres de Napoléon

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Les guerres de Napoléon et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Les guerres de Napoléon

Louis-François Lejeune, Bataille de la Moskowa, le 7 septembre 1812 (seconde attaque de la grande Redoute), 1822

Détail. Huile sur toile ; H. 210 ; L. 264 cm Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon ; MV 6860

Louis-François Lejeune, La Bataille d’Aboukir, le 25 juillet 1799, vers 1803-1804

Détail, Huile sur toile ; H. 185 ; L. 225 cm Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon ; MV6856

Louis-François Lejeune, Bivouac de Napoléon Ier à la veille de la bataille d’Austerlitz, 1808

Détail, Huile sur toile ; H. 180 ; L. 220 cm Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon ; MV5868

Les guerres de Napoléon

Louis-François Lejeune, général et peintre

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Exposition Les Guerres de Napoléon. Louis François Lejeune, général et peintre - 15/02/2012

    /

    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Louis-François Lejeune (1775-1848), dont les quatorze tableaux conservés au château de Versailles révèlent un peintre original, est une figure unique du XIXe siècle : il mena de front plusieurs carrières, artistique, militaire et politique. Du siège de Charleroi en 1794 jusqu’à la bataille de la Moskowa, ses oeuvres sont d’abord des documents historiques retraçant son engagement au sein de l’armée. Qui douterait de la véracité de ses toiles ? Son livret militaire ne mentionne-t-il pas ses onze blessures et ses dix-sept campagnes ? Il y était ! Il est donc légitime qu’il soit le reporter de l’épopée…, de son épopée. En s’appuyant sur un matériel pédagogique contemporain de l’artiste, l’exposition se propose de montrer comment s’élabore un tableau d’histoire à partir de l’observation militaire, des relevés topographiques et des compositions fragmentaires. Toutes les formes du reportage seront abordées pour analyser la place de la vérité historique dans le spectacle de la guerre.

    Dates 14/02/2012 - 13/05/2012
    Domaine peinture
    Période XIXe siècle
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 18/05/2012

      Exposition plutôt intéressante pour découvrir les campagnes napoléoniennes d’une manière plus visuelle que dans nos livres d’Histoire. Elle offre également une réflexion intéressante sur la retranscription et la mise en scène des événements historiques. Les tableaux leur donnent ainsi une dimension bien plus lyrique et grandiose qu’ils ne l’étaient souvent en réalité.

    • ';
    • 01/04/2012

      Exemplaire, l’exposition versaillaise ne capitule jamais devant l’enjeu souterrain d’un tel parcours : décrypter chaque tableau, en analyser la part de vérité et de vraisemblance, d’authenticité et d’apologue, envisager en chaque toile une oeuvre, parfois séduisante, et une image, toujours éloquente.
      Voir la critique complète >>

    • 02/03/2012

      Pour qui ne serait guère amateur de ce genre si singulier, l’exposition a été très intelligemment conçue. Au-delà du caractère exceptionnel de la personnalité du peintre, le fil conducteur de la présentation s’attache en effet à inscrire Lejeune dans la lignée de l’histoire de la peinture de bataille. (…) La juxtaposition de grandes toiles de Lejeune et d’esquisses (…) produit une démonstration sans faille.
      Voir le site >>

    • 22/02/2012

      Certaines peintures conservées par les descendants de l’artiste sont présentées au public pour la première fois. On pourra aussi admirer des dessins, quelques uns présentés sur de petits écrans qui permettent judicieusement de faire défiler les pages d’un carnet de croquis par exemple. (…) La muséographie assurée par Nicolas Adam qui avait déjà mis en scène les expositions consacrées à Houdon en 2004 et à Lebrun en 2007, est élégante et sobre, alliant des cimaises en bois à d’autres peintes en vert amande.
      Voir la critique complète >>

    • 20/02/2012

      Dix-sept campagnes, onze blessures, treize grands tableaux de batailles. Tels sont les états de service de Louis-François Lejeune, officier autant que peintre durant la Révolution et l’Empire. Le château de Versailles tire de l’oubli cette figure si haute en couleur qu’on la croirait sortie d’un roman de Dumas.
      Voir la critique complète >>

    • 16/02/2012

      Valérie Bajou (…) a posé un regard original sur son oeuvre. En faisant appel à des topographes, des reporters, des psychanalystes et des militaires, elle a nourri sa réflexion sur les ressorts et les enjeux de la représentation de la guerre.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (29)

    • jcs
    • claire.reigneau.desproges
    • felip19
    • manguee
    • caro8711
    • marion-a
    • olivierb
    • sarah-baach
    • dianegabb
    • florent.martin.9849
    • pauline.ploton
    • gualcyrielle
    • vv.zou
    • Gwenaëlle
    • Fou2Joie
    • model_art
    • veljkovic
    • youandarnold
    • doumerg.mc
    • akaash.collet
    • segolene.negroni
    • s.delagrandville
    • dorothee_bompoint
    • clemebe
    • dano.annelaure
    • Giralau01
    • joaquim.ortin
    • Bea.kaiser

    Ils l'ont vue (12)

    • lnbsi
    • guillaume-hingant
    • claudineh
    • toitoine1789
    • delphine-v
    • techer_angie
    • emilianita
    • olivier.pazemazzi
    • karinevallade
    • Elfie
    • techer.angie
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.