Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Un goût d’Extrême-Orient

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Un goût d’Extrême-Orient et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Un goût d’Extrême-Orient

Yashima Gakutei, Femme jouant de la flûte, 19e siècle.

Estampe, musée des beaux-arts de Nancy.

Nécessaire à pique-nique, fin 18e-début 19e siècle.

Décor en laque d’or et d’argent sur fond noir, musée des beaux-arts de Nancy.

Anonyme, Episode de la bataille de Yashima, fin 18e siècle.

Paravent à six feuilles, encre et couleur sur papier doré, bois laqué, métal, soie brochée, musée des beaux-arts de Nancy.

Un goût d’Extrême-Orient

Collection Charles Cartier-Bresson

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Héritier d’un empire industriel textile, Charles Cartier-Bresson (1852-1921), grand oncle de l’illustre photographe Henri-Cartier-Bresson (1908-2004), se passionne pour l’art d’Extrême-Orient et commence à constituer une collection dès 1889, s’inscrivant dans le prolongement de célèbres prédécesseurs tels Edmond de Goncourt, Philippe Burty ou encore Emile Guimet. Elle comptera 1744 objets à sa mort. En 1936, sa veuve, « suivant les instructions de son mari », lègue au musée des beaux-arts de Nancy une importante partie de la collection. Ce sont ainsi plus de 1300 pièces d’Extrême-Orient provenant principalement su Japon qui entrent au musée. Cet ensemble constitue l’une des plus riches collections d’art japonais conservée dans un musée de région. Son intérêt tient à la cohérence et à la diversité des œuvres (objets, laques, estampes, vêtements…). Exposée brièvement lors de son entrée au musée en 1936, ce legs se devait d’être présenté aujourd’hui au public. Composée d’une sélection d’environ 300 pièces, l’exposition rassemble des objets usuels qui témoignent de la vie quotidienne du Japon traditionnel : des laques, qui magnifient par leurs délicats décors des pièces aux formes épurées ; des estampes de grands artistes japonais comme Katsushika Hosukai (1760-1849) et Kitagawa Utamaro (1797-1858) ; des rouleaux peints qui illustrent pour certains des légendes ou des poèmes japonais ; des éléments de mobilier tels deux très beaux paravents et des vêtements d’apparat dont deux kimonos imprimés et brodés de rehauts de fils d’or et de soie d’une beauté éblouissante ou encore une splendide armure de samouraï.

    Dates 23/06/2011 - 29/08/2011
    Domaines arts décoratifs
    art asiatique
    Périodes XXe siècle, XIXe siècle, XVIIIe siècle
    Site officiel Musée des Beaux-Arts de Nancy
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (3)

    • mathilde-j
    • marina.delcher

    Ils l'ont vue (1)

    • MarieFleur
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.